Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE TERRITORIAUX

Retour à la liste d'indicateurs

L'espérance de vie à la naissance

Thème : Santé publique et prévention des risques
Orientation :
Garantir l’accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé


 

Analyse

L’espérance de vie en France s’établit en moyenne à 78,4 ans en 2011 pour les hommes, 84,8 ans pour les femmes. L’espérance de vie des hommes varie de 74,8 ans dans le Pas-de-Calais à 80,8 ans à Paris. Elle est particulièrement faible dans les départements bretons, dans la plupart des départements du Nord et de l’Est, dans quelques départements du centre du pays, ainsi que dans la plupart des départements d’outre-mer. Ces espaces cumulent généralement les causes de mortalité prématurée : maladies cardiovasculaires, cancers, pathologies liées à l’alcool, suicides, maladies pulmonaires.

La géographie de l’espérance de vie des femmes ne diffère pas fondamentalement de celle des hommes. Cependant, pour les femmes, les écarts d’espérance de vie entre les départements sont moins marqués : de 82,7 ans dans le Pas-de-Calais à 86,1 ans à Paris. Les départements du Nord apparaissent particulièrement en retrait.

Les écarts d’espérance de vie entre les hommes et les femmes sont partout en faveur des femmes et varient presque du simple au double selon les départements : de 4,5 ans à 8,1 ans. Ils sont plus élevés dans les espaces où l’espérance de vie est globalement faible.

Entre 1999 et 2011, l’espérance de vie a progressé de 3,5 ans en moyenne pour les hommes, de 2,3 ans pour les femmes. La progression est variable selon les départements et se traduit par une légère accentuation des disparités géographiques.

Pour en savoir plus

Source

Organisme producteur de l’indicateur : Insee
Sources de données : Estimations de population et statistiques de l’état civil
Date de diffusion ou mise à jour des données mobilisées : 2013

Couverture, échelon territorial

France, départements

Échelle temporelle

Référence temporelle : 2011
Année ou période de la série chronologique : 1999-2011
Fréquence de mise à jour : annuelle

Méthodologie de l’indicateur

L’espérance de vie se calcule à partir des quotients de mortalité et des tables de mortalité. Les quotients de mortalité mesurent le risque de décès âge par âge. Ils permettent de construire une table de mortalité qui donne pour chaque âge x, le nombre S(x) de survivants d’une génération fictive d’individus qui auraient connu les risques de décès observés jusqu’à cet âge (âge atteint dans l’année). L’espérance de vie à la naissance est calculée selon la formule E(0) = 0,5 + Σ S(x)/S(0).

Champ et limites des données

Du fait de sa construction même, qui est basée sur le calcul des taux de mortalité observés au lieu de décès (qui peut différer du lieu de vie), il ne serait pas pertinent de calculer cet indicateur à un échelon plus fin que le département. En effet, plus l’échelon est fin, plus la mobilité entre territoires est forte, plus donc le lieu de vie diffère du lieu de décès. Il devient alors d’autant plus difficile d'établir un lien de causalité entre l'espérance de vie et les caractéristiques du territoire.

L’indicateur pourra être remplacé ou complété par l’indicateur espérance de vie sans incapacité quand celui-ci sera disponible à un échelon géographique fin. Cet indicateur rend compte non seulement de l’allongement de la durée de vie, mais aussi du fait que cet allongement se produit sans présenter d’incapacités ou de dépendances majeures liées aux maladies chroniques ou aux séquelles des affections aiguës ou de traumatismes.

Liens

Mis à jour le 04/11/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/