Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE TERRITORIAUX

Retour à la liste d'indicateurs

L'indice Atmo de la qualité de l'air dans les grandes agglomérations

Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques
Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels


Carte : Nombre de jours pendant lesquels la qualité de l'air est médiocre, mauvaise ou très mauvaise selon l’indice Atmo, en 2012 pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants

 

Analyse

L'indice de la qualité de l'air, dit « indice Atmo », est calculé quotidiennement dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants pour informer la population sur la qualité globale de l’air.
Sur 60 agglomérations concernées, 57 enregistrent en 2012 une qualité de l'air médiocre, mauvaise ou très mauvaise plus d’un jour sur dix. Pour 16 agglomérations, ce rapport est même de plus d’un jour sur cinq. Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Île-de-France, Alsace, Nord-Pas-de-Calais, Martinique et Guadeloupe sont principalement concernées.
Les particules sont majoritairement responsables des épisodes de pollution de l’air mais dans des proportions variables selon les régions : entre 50 et 70 % dans le Sud de la France et jusqu’à 100 % en Martinique, en Guadeloupe et dans le Nord de la France. L’ozone n’est majoritairement responsable que sur l’agglomération de Perpignan. Le dioxyde de soufre et le dioxyde d’azote sont en cause plus ponctuellement.

Voir aussi

Mis à jour le 23/12/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/