Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de l’Environnement,
de l’Énergie et de la Mer

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Taux de recyclage des déchets en France

Défi 1 « Consommation et production durables »

Indicateur complémentaire 1.2.2

Le taux de recyclage des déchets s’élève à 60 % en 2010, tous déchets confondus. Le tiers des déchets est acheminé en centres de stockage, le reste est incinéré avec ou sans récupération d’énergie. En 2011, le taux de recyclage des emballages est de 88 % pour les papiers-cartons, 23 % pour les plastiques et 71 % pour le verre.


Enjeux


Selon la réglementation, tout producteur ou détenteur de déchets est tenu d’en assurer le traitement dans des conditions propres à éviter les effets préjudiciables à l’environnement, à faciliter le recyclage matière et organique ou la valorisation énergétique.

Au niveau européen, la directive-cadre sur les déchets, transposée en décembre 2010, impose aux États membres d’établir des programmes de prévention et dresse une hiérarchie en matière de traitement des déchets selon l’ordre de priorité suivant : prévention, préparation en vue du réemploi, recyclage, autres valorisations, notamment valorisation énergétique et enfin, élimination.


Analyse

En 2010, près de 60 % des déchets sont recyclés. Le taux de recyclage des déchets minéraux est légèrement plus élevé et concerne près des deux tiers des déchets produits. Les déchets non minéraux non dangereux regroupent des déchets de natures très différentes (déchets industriels non dangereux, déchets issus des activités de services, déchets produits par les ménages). Leur taux de recyclage est plus faible (44 %), cependant 16 % sont incinérés avec récupération d’énergie, portant le taux de valorisation global à 60 %. Les déchets ménagers et assimilés (37 % de taux de recyclage) constituent plus du tiers de ces déchets non dangereux, avec une part importante liée à la collecte sélective des déchets ménagers, notamment des déchets d’emballages.

D’autres filières de recyclage se développent selon le principe de la responsabilité élargie du producteur : le producteur ou le vendeur d’un produit est responsable de son traitement. En 2011, ces filières sont à l’origine d’un gisement de déchets évalué à 13,7 millions de tonnes à recycler dont le tiers est valorisé.

Parmi les déchets d’emballages, la part de recyclage du papier-carton est la plus importante (88 %). Toutes provenances confondues, le taux de recyclage du verre est élevé (71 %). Il avoisine les 100 % pour le verre provenant de la collecte séparative des ménages, principalement par apports volontaires en conteneurs.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/