Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Emploi dans les éco-activités

Défi 1 « Consommation et production durables »

Indicateur complémentaire 1.2.4

En 2011, l’emploi dans les éco-activités a progressé de 6,7 % par rapport à 2010 et représente 455 600 personnes en « équivalent temps plein ». Cette hausse est l’une des plus importantes observées sur la période 2004-2011 où le rythme annuel moyen de progression de l’emploi dans les éco-activités s’établit à 4,6 %. Cette situation est plus favorable que celle de l’ensemble de l’économie où l’emploi a stagné en 2011 (+ 0,5 %). La progression de l’emploi environnemental ne signifie pas nécessairement création nette d’emplois : elle peut résulter notamment de transformations ou de reconversions d’emplois existants.


Enjeux


Les éco-activités sont les activités qui produisent des biens ou services ayant pour finalité la protection de l’environnement ou la gestion des ressources naturelles. Elles sont facteur d’une croissance économique soutenable, sans pour autant traduire l’ensemble des mutations résultant de l’intégration des enjeux de développement durable par les activités économiques.

Analyse

En 2011, les éco-activités représentent 455 600 emplois, soit environ 1,8 % de l’emploi intérieur total. Parmi ces emplois, 325 200 sont attribuables aux éco-activités marchandes des entreprises, notamment à la gestion des déchets ménagers, aux travaux d’isolation, à la fabrication de pompes à chaleur, etc. Les services non marchands (services internes de protection de l’environnement des entreprises ou services des administrations publiques) représentent 130 400 emplois. La gestion des déchets (84 900), la gestion des eaux usées (77 500) et les énergies renouvelables (74 000) pourvoient près de la moitié des emplois environnementaux.
Les effectifs en « équivalent temps plein » dans les éco-activités ont augmenté de 6,7 % en 2011. Après la crise de 2009, les éco-activités connaissent une reprise marquée. C’est nettement mieux que dans l’ensemble de l’économie où l’emploi intérieur total a stagné (+ 0,5 %). La croissance des emplois inhérents au développement des énergies renouvelables, notamment l’installation de nouvelles unités de production, est particulièrement dynamique (+ 15,3 % par an entre 2004 et 2011).
Cette progression de l’emploi dans les éco-activités ne doit pas pour autant s’interpréter automatiquement en termes de créations nettes d’emplois liées à l’économie verte : les effets de substitution, avec d’éventuelles baisses d’emplois dans certains sous-secteurs, ne sont pas comptabilisés.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/