Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Émissions de gaz à effet de serre du trafic international aérien et maritime

Défi 5 « Transport et mobilité durables »

Indicateur complémentaire 5.2.5


Les émissions de gaz à effet de serre (GES) des transports à l’international, maritimes ou aériens, ne font pas l’objet d’engagements chiffrés de réduction. Or, elles représentent en 2011 l’équivalent de 5,2% des émissions françaises et près de 6,6 % des émissions de l’UE-27. Elles sont en hausse, celles du trafic aérien ayant presque doublé en vingt ans, en France comme en Europe.

Émissions de gaz à effet de serre du trafic international aérien et maritime

Enjeux
Parmi les GES, les émissions relatives au trafic international maritime et aérien ne font pas l’objet d’objectifs nationaux de réduction dans le cadre du protocole de Kyoto. Or, les émissions du trafic international ne sont pas négligeables et connaissent une forte croissance. L’organisation de l’aviation civile internationale a cependant décidé, lors de son assemblée en octobre 2013, d’élaborer d’ici 2016 un mécanisme de marché mondial sur les émissions du transport aérien, pour une entrée en vigueur en 2020. Au niveau européen, les émissions des vols intra-communautaires sont inclues dans le marché d’échanges de quotas (EU ETS) depuis 2012.

Analyse
Pour les combustibles vendus en France, les émissions de GES des soutes internationales s’élèvent en 2011 à près de 17 Mt éq. CO2 pour l’aviation civile et près de 8,5 Mt pour le transport maritime. Cela représente l’équivalent de 5,2 % des émissions totales du territoire français, hors soutes.
Dans l’UE-27, les émissions internationales du trafic maritime et aérien s’élèvent respectivement à 163 Mt et 136 Mt en 2011. Ensemble, les deux secteurs contribuent à l’équivalent de 6,6 % des émissions de GES de l’UE-27.
Entre 1990 et 2011, les émissions du trafic aérien international en France et en Europe (UE-27) ont augmenté en moyenne de 3,2 % par an ; celles du trafic maritime ont augmenté moins vite en Europe (1,9 % par an) et tendent à se stabiliser en France.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/