Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Répartition modale des transports intérieurs terrestres de marchandises

Défi 5 « Transport et mobilité durables »

Indicateur complémentaire 5.2.3


Les transports intérieurs terrestres de marchandises sont largement dominés par le transport routier. Cependant, depuis 2011 la part modale de la route (87,6%), en augmentation depuis 1990, esquisse une diminution. La part du rail (10,1%) est stabilisée après une baisse continue jusqu’en 2010. La part du transport fluvial (2,4%) reste très faible, et quasi-stable depuis 1994.

Répartition modale des transports intérieurs terrestres de marchandises

Enjeux
Les transports de marchandises par chemin de fer ou par voie fluviale exercent moins de pressions sur l’environnement que les transports routiers ou aériens, plus consommateurs d’énergie fossile. Ils émettent moins de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.
Renforcer l'intermodalité et développer des alternatives au transport routier et aérien sont l’un des choix stratégiques de la Stratégie nationale de développement durable.
La loi 2009-967 du 3 août 2009 fixe comme objectif pour 2012, d’augmenter de 25 % la part du fret non routier et non aérien (à partir d’une base 2006) ; et d’ici 2015, de doubler la part du fret non routier à destination ou en provenance des ports.

Analyse
Après une forte chute en 2009 due à la crise économique, le transport intérieur terrestre de marchandises accélère sa diminution en 2012 (- 5,6 % en t-km après -1,0 % en 2011), l’activité des branches utilisatrices de transport ayant baissé (- 0,7 %). L’ampleur de la baisse depuis 2008 a été telle que le transport intérieur de marchandises se situe en 2012 à un niveau inférieur de 14 % à celui de 2006.
La part modale du transport routier de marchandises atteint 87,6% en 2012 contre 86,9% en 2006. Elle a augmenté jusqu’en 2010 puis légèrement baissé en 2011 et 2012, sous l’effet du recul du transport sous pavillon français. Le transport ferroviaire confirme sa tendance au fléchissement et sa part modale reste stable (10,1 % en 2012 contre 10,9 % en 2006). Le transport fluvial recule plus modestement que les autres modes de transport mais reste à un niveau très faible ; sa part modale est stable. Les objectifs fixés en matière de report modal dans la loi du 3 août 2009 sont donc loin d’être atteints, la domination du transport routier s’étant au contraire accentuée ces dernières années.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/