Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Pollution des cours d’eau

Défi 6 «Conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles»

Indicateur complémentaire 6.2.2


Calculés sur la période 1998-2011, les indices d’évolution montrent une réelle amélioration des paramètres liés aux rejets ponctuels dans les cours d’eau. La demande biologique en oxygène (DBO), l’ammonium et les orthophosphates ont diminué de moitié, grâce notamment aux traitements plus performants des stations d’épuration. Les teneurs en nitrates restent quant à elles plutôt stables. Les évolutions inter-annuelles sont toutefois influencées par les conditions climatiques.

Indices de pollution des cours d’eau


Enjeux
La protection à long terme des ressources en eau est une condition du développement durable et figure parmi les priorités européennes. La directive-cadre sur l’eau (DCE) adoptée en 2000 a pour objectif la préservation et la restauration des milieux aquatiques, y compris les eaux littorales, et des nappes souterraines. Elle instaure une obligation de résultat : le bon état chimique et quantitatif des eaux souterraines et le bon état chimique et écologique des eaux de surface.

Analyse
Les quatre paramètres suivis couvrent le spectre des pollutions azotées, phosphorées et organiques. Les indices montrent une nette tendance à la baisse depuis 1998, à l’exception des nitrates.
Sur l’ensemble du territoire, les teneurs en DBO, en ammonium et en orthophosphates dans les cours d’eau ont globalement baissé de moitié, grâce aux meilleurs traitements des rejets urbains en stations d’épuration, conjugués, pour les orthophosphates, à une baisse sensible de l’utilisation des engrais phosphorés. Les résultats de 2011 montrent toutefois une dégradation pour ces trois paramètres, explicable par la sécheresse en France cette année-là, qui a entraîné de mauvaises conditions de dilution.

En revanche, les nitrates restent plutôt stables à l’échelle nationale. La baisse observée en 2011 est liée à la faible pluviométrie, qui a occasionné un lessivage moins important des sols. Leur évolution reste cependant contrastée géographiquement. En dépit du contexte météorologique, la dégradation se confirme dans certains bassins à teneurs en nitrates faibles ou au contraire sur certains bassins aux concentrations déjà élevées : bassins de la Seine et à l’amont du Rhône. L’amélioration se confirme pour les bassins fortement agricoles de l'Ouest.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/