Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Taux de décès par suicide

Défi 7 « Santé publique, prévention et gestion des risques »

Indicateur complémentaire 7.2.4

Un peu plus de 10 300 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine en 2010. Avec un taux standardisé global de 14,7 pour 100 000 habitants, la France se situe dans le groupe des pays à fréquence élevée de suicides (moyenne 10,2 pour 100 000 habitants dans l’UE à 27 pour la même année, données provisoires).
Les taux de décès par suicide ont diminué d’environ 20 % entre 1990 et 2010, ce qui représente une baisse du nombre de suicides de 9 %.

Note : Taux de décès pour 100 000 habitants, standardisés par âge (selon population d’Eurostat, IARC 1976). France métropolitaine

 


Enjeux

La réduction du nombre de suicides est un enjeu de santé publique important qui s’inscrit dans l’objectif plus large de réduction de la mortalité prématurée (mortalité survenant avant l’âge de 65 ans). Un objectif spécifique de réduction de 20 % du nombre de suicide à un horizon quinquennal est inscrit dans la loi relative à la politique de santé publique du 9 août 2004.

Analyse

En 2010, 10 334 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine. Au sein de l’Europe, la France se situe dans le groupe des pays à fréquence élevée de suicide avec un taux standardisé global de 14,7 pour 100 000 habitants, soit nettement au-dessus de la moyenne de l’Union européenne (10,2 pour 100 000 habitants). Les comparaisons internationales posent toutefois des difficultés du fait de différences éventuelles dans la qualité et l’exhaustivité des déclarations.
Le taux de suicides a baissé de 12 % depuis 2000 et de 22 % depuis 1990, mais il a diminué trois fois moins vite que l’ensemble des morts violentes. Cette diminution concerne davantage les populations âgées que les jeunes.
La population masculine est la plus touchée par le suicide (environ 75 %). Le taux de suicide augmente avec l’âge, plus fortement pour les hommes que pour les femmes. Les taux de décès par suicide les plus élevés sont le fait des veufs et des divorcés.
Sur l’ensemble des suicides, 9 % surviennent entre 25 et 34 ans. À cet âge, les suicides constituent la première cause de mortalité pour les hommes (23 % des décès), et la deuxième pour les femmes (14 % des décès), derrière les tumeurs.
Les disparités régionales de mortalité par suicide sont marquées : les régions de l’Ouest et du Nord sont très nettement au-dessus de la moyenne nationale.

Pour en savoir plus

 

 

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/