Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Difficultés de logement dont surpeuplement

Défi 8 « Démographie, immigration, inclusion sociale »

Indicateur complémentaire 8.2.3

6,9 % des ménages ordinaires connaissent en 2012 au moins trois difficultés concernant leur logement sur les neuf répertoriées. Les personnes seules et les familles monoparentales sont davantage touchées. L’indicateur est orienté tendanciellement à la baisse depuis plus de dix ans. En 2012, 7,4 % des ménages sont en situation de surpeuplement, niveau le plus bas atteint depuis 1998. Les familles de trois enfants et plus et les familles monoparentales sont proportionnellement davantage concernées.

Note : l’indicateur s’entend hors absence de logement ou de logement de fortune.

 

Enjeux

Les difficultés de logement en général et le surpeuplement plus spécifiquement peuvent être considérés comme un type de pauvreté en conditions de vie qui ne répond pas à l’objectif de cohésion sociale et d’accès pour tous aux services essentiels ; de telles conditions nuisent aussi à l’égalité des chances.

Analyse

En 2012, 6,9 % des ménages connaissent au moins trois difficultés concernant leur logement sur les neuf répertoriées : privation 1) d’eau chaude, 2) de toilettes, 3) de salle de bains à l’intérieur du logement, 4) de système de chauffage central ou électrique ; 5) surpeuplement objectif ; opinion défavorable des ménages sur 6) l’humidité, 7) le bruit, 8) la taille de leur logement, 9) la difficulté à le chauffer. Cette proportion est stable entre 2011 et 2012 et s’inscrit dans une tendance à la baisse observée depuis 1998. Ces difficultés de logement touchent davantage les personnes seules (8,5 % d’entre elles) et les familles monoparentales (11,1 % d’entre elles).
La part des logements surpeuplés confirme l’orientation à la baisse entamée depuis quinze ans, date du début de la première série, en s’établissant à 7,4 % des ménages en 2012. Les ménages en situation de surpeuplement sont relativement plus nombreux parmi les familles monoparentales (12,9 % d’entre elles) ou les couples avec trois enfants (15,3 % d’entre eux).

Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/