Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NATIONAUX 2010-2013

Retour à la liste d'indicateurs

Taux de pauvreté monétaire après transfert sociaux

Défi 8 « Insertion sociale, démographie et immigration »

Indicateur phare 8.1.1

En 2011, 14,3 % des personnes vivent en France sous le seuil de pauvreté monétaire, soit 977 euros par mois. Cette proportion est en hausse de 0,3 point par rapport à 2010. La moyenne européenne se situe à 17,1 %.


Enjeux

Si le Revenu national permet d’évaluer la prospérité économique moyenne, il ne renseigne pas sur la façon dont cette prospérité est partagée entre les individus. Pour appréhender l’objectif de cohésion sociale, central dans le concept de développement durable, il faut également prendre en compte les inégalités de revenus et, en amont, les inégalités d’accès à l’emploi et à l’éducation. Le principal indicateur mobilisé à cet effet est le taux de pauvreté monétaire, c’est-à-dire la part des personnes dont le niveau de vie (revenu disponible une fois pris en compte impôts et prestations sociales et compte tenu de la composition du ménage) est inférieur à 60 % du niveau de vie médian.


Analyse

La pauvreté monétaire ainsi définie touche 14,3 % des personnes en France en 2011, d’après l’enquête Revenus fiscaux et sociaux (ERFS). Ces personnes vivent avec un niveau de vie inférieur à 977 euros par mois. Après avoir nettement diminué dans les années 1970-1980, et être resté sur une tendance à la baisse dans les années 1990, le taux de pauvreté ne se réduit plus. La pauvreté affecte particulièrement les personnes vivant au sein de familles monoparentales. En 2011, 32,1 % d'entre elles sont pauvres.
D’après la source européenne sur les ressources et conditions de vie (SILC-SRCV), la moyenne européenne du taux de pauvreté  monétaire dans les 27 pays de l'Union Européenne se situe à 17,1 % en 2011, avec des écarts importants entre pays : 9,6 % en République tchèque et 10,1 % aux Pays-Bas, contre 23,1 % en Grèce et 22,6 % en Roumanie par exemple.


Pour en savoir plus

Mis à jour le 18/03/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/