Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Aide publique au développement

Axe 9 : Promouvoir le développement durable au niveau européen et international

9.6. Adapter la politique d'aide au développement


En 2015, la France consacre 0,37 % de son revenu national brut à l’aide publique au développement. En 2000, dans le cadre des objectifs dits du « Millénaire », les pays européens ont pris l’engagement auprès des Nations unies d’atteindre 0,7 % en 2015. Un nouvel agenda universel de développement durable à l’horizon 2030 prend la suite de ces objectifs à partir de fin 2015 basé sur 17 objectifs de développement durable définis dans le cadre de l’ONU.

 

Graphe : Aide publique au développement

Enjeux

Cet axe stratégique traduit des préoccupations d’équité à l’échelle mondiale. Un développement durable intègre des objectifs de réduction de la pauvreté dans le monde et des grands déséquilibres dans le partage des richesses. L'aide publique au développement fournit une mesure de la solidarité effective des pays développés à l'égard du reste du monde. L’Union européenne est à l’origine d’environ la moitié de l’effort d’aide publique au développement au niveau mondial.

Analyse

En 2015, la France consacre, comme en 2014, 0,37 % de son revenu national brut (RNB) pour l’aide au développement (APD), en deçà de l’objectif de 0,7 % du RNB pris pour 2015 par les pays européens en 2000 devant les Nations unies dans le cadre des objectifs dits du « Millénaire ». Cet objectif de 0,7 % est réaffirmé dans le cadre de l’Agenda 2030 dans les nouveaux objectifs de développement durables adoptés par l’ONU. Les seuls pays à dépasser ce niveau sont les pays d’Europe du Nord : Suède, Norvège, Luxembourg, Danemark, Pays Bas et Royaume-Uni. L’augmentation de l’APD en 2015 dans l’UE est en majeur partie due à l’accroissement des dépenses au titre des coûts des réfugiés résultant de la forte demande d’asile, en particulier en Allemagne, Autriche et Grèce.
Outre l’aide publique au développement, les financements innovants ou l’investissement du secteur privé peuvent contribuer au financement de l'aide au développement.  

Pour en savoir plus

  • OCDE (Comité d'aide au développement de l’OCDE)
  • Eurostat, rubrique Données > Statistiques par thème > Indicateurs de développement durable > Partenariat global

Mis à jour le 24/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/