Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Nombre de participants aux sciences participatives dans le domaine de la biodiversité

Axe 6 - Orienter la production de connaissances, la recherche et l'innovation vers la transition écologique

Priorité 3 - Associer les parties prenantes à une production efficace de données et de connaissances

Axe 7 - Éduquer, former et sensibiliser pour la transition écologique

Priorité 2 - Promouvoir le développement d’initiatives, expérimentations et innovations citoyennes


La participation du public à la production de données sur la nature témoigne de l’intérêt porté par les citoyens à la biodiversité. Ce public possède souvent des connaissances naturalistes, qu’il peut ainsi utiliser dans un cadre scientifique. En 2015, près de 50 000 personnes, au moins, ont contribué à des programmes de « sciences participatives » sur la biodiversité, ce qui représente une évolution de 109 % par rapport à 2011.

Graphe : Évolution de l'implication des citoyens dans les sciences participatives liées à la biodiversité

Enjeux

Les sciences participatives sont des programmes de collecte d’informations impliquant une participation du public dans le cadre d’une démarche scientifique. Elles constituent un important outil de mobilisation citoyenne et d’initiatives associatives et publiques en faveur de la production de données et de connaissances sur la biodiversité.

Analyse

Le nombre de participants à un programme de sciences participatives liées à la biodiversité a augmenté de 109 % entre 2011 et 2015, passant de 24 000 à 50 000 personnes déclarées. La tendance ainsi observée reflète l’intérêt grandissant des citoyens pour la biodiversité qui les entoure. Les outils internet et la démocratisation des applications mobiles permettent à chacun de participer en signalant telle ou telle observation. S’agissant d’observations effectuées en extérieur, le niveau de participation du public est en partie dépendant des conditions météorologiques.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 24/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/