Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Dépenses de R&D publiques et privées dont en environnement

Axe 6 - Orienter la production de connaissances, la recherche et l'innovation vers la transition écologique

Axe 2 - S'engager dans l'économie circulaire et sobre en carbone

Priorité 3 - Mettre en place une nouvelle politique industrielle et agricole plus économe en ressources et s'appuyant sur l'innovation


En 2014, la dépense nationale de recherche et développement (R&D) pour la protection de l’environnement atteint 5 milliards d’euros. Après une progression réduite entre 2011 et 2013, sa croissance s’accélère en 2014. Le secteur privé effectue près des trois quarts de cette dépense. Les entreprises peuvent bénéficier de plusieurs dispositifs d’aides publiques..

Graphique : évolution des dépenses nationales de R&D globale et en environnement depuis 2006

Enjeux

Cet indicateur mesure le poids des dépenses de recherche et développement (R&D) environnementales dans l’ensemble des dépenses de R&D. Le niveau de la dépense nationale de R&D totale représente 2,4 % du PIB. L’augmentation à la fois du montant et de la part de la R&D en environnement permettra de suivre le verdissement de la recherche et de l’innovation, indispensable pour faire évoluer les pratiques industrielles et agricoles vers une économie plus sobre.

Analyse

La dépense nationale de recherche et développement (R&D) totale s’élève à 51,4 milliards d’euros en 2014, soit 2,4 % du PIB. Les activités de R&D pour la protection de l’environnement, dont le périmètre est défini au niveau européen par la classification des activités et dépenses de protection de l’environnement, représentent une dépense de 5 milliards d’euros en 2014. Depuis 2006, cette dernière a augmenté deux fois plus rapidement que la dépense nationale de R&D totale, en raison des changements du contexte réglementaire et de la mise en place de pôles de compétitivité qui ont pu soutenir la R&D en environnement. Parmi les 71 pôles de compétitivité créés depuis 2005, 7 d’entre eux couvrent le seul domaine  « écotechnologies/environnement ».
En 2014, le rythme de croissance s’est accéléré, en raison d’une hausse conjuguée des dépenses du secteur privé et de la part consacrée à l’environnement. La recherche effectuée dans le secteur privé représente près des trois quarts de la dépense de R&D environnementale. Les entreprises peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs d’aides publiques tels que le crédit d’impôt recherche, les grands programmes technologiques civils, les crédits incitatifs des ministères, et les fonds européens.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 21/02/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/