Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Effectifs en dernière année de formation initiale en environnement

Axe 5 - Accompagner la mutation écologique des activités économiques

Priorité 1 - Anticiper les mutations économiques liées à la transition écologique et leurs effets sociaux

 

Axe 7 - Éduquer, former et sensibiliser pour la transition écologique


En 2014, environ 95 000 jeunes sont inscrits en dernière année d’une formation initiale en environnement, représentant 7 % de l’ensemble des effectifs en formation du champ considéré. Après une évolution conséquente en 2012 (+ 26 %), liée à la création de nouveaux diplômes, le nombre d’inscrits évolue peu en 2013 (+ 2 %) pour diminuer très légèrement en 2014 (- 1 %). Pour autant, les formations environnementales demeurent attractives : sur la période 2008-2014, les effectifs ont augmenté en moyenne de 6 % par an alors qu’ils diminuaient d’environ 2 % pour les formations non environnementales.

Graphe : Nombre d'inscrits en dernière année d'une formation initiale en environnement (par niveau de diplôme)

Enjeux

Suivre le nombre d’élèves et d’étudiants qui s’engagent dans des filières environnementales permet d’observer comment l’appareil de formation accompagne la transition écologique, ainsi que la capacité du secteur de l’enseignement et de la formation à anticiper les mutations économiques liées à la transition écologique et leurs effets sociaux.

Analyse

Entre 2008 et 2014, le nombre d’inscrits en dernière année d’une formation initiale en environnement a augmenté en moyenne de 6 % par an. Après une hausse conséquente en 2012 (+ 26 %), les effectifs évoluent peu en 2013 (+ 2 %), voire diminuent très légèrement en 2014 (- 1 %). L’ajout de 68 nouveaux diplômes « environnementaux » en 2014, comptabilisant près de 5 200 inscrits, atténue la baisse des effectifs observée cette année-là.
L’évolution des effectifs en 2012 résulte de la très forte augmentation du nombre d’élèves inscrits en formations de niveau Bac (+ 78 %), déterminée par deux faits marquants : i. La création en 2010 de quatre nouveaux Bac technologiques dont les premiers effectifs en dernière année sont comptabilisés en 2012 ii. Le report d’une partie des effectifs des BEP sur les Bac professionnels à la suite de la réforme de la voie professionnelle en 2009. Le nombre d’élèves inscrits en formation de niveau inférieur au Bac a diminué de 13 % par an en moyenne sur 2008-2014, alors que les effectifs en formation de niveau Bac ont crû de 19 %.
Le nombre d’étudiants inscrits en formation de niveau Bac+4 et plus augmente de 3 % en moyenne par an sur 2008-2014, avec des élèves ingénieurs toujours plus nombreux (+ 10 % en moyenne par an) ; les Bac+3 connaissent la même évolution, les licences professionnelles en étant le principal moteur (+ 4 % en moyenne par an). Quant aux Bac+2, après une progression stable sur 2008-2012 et une forte hausse d’effectifs en 2013 (+ 12 %) portée par les BTS, le nombre d’inscrits diminue de 7 % en 2014.

Pour en savoir plus

  • Céreq, Rubrique Accès aux données > Base Reflet – Diplômes professionnels

Mis à jour le 23/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/