Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Insertion professionnelle des jeunes issus des formations environnementales par domaine

Axe 5 - Accompagner la mutation écologique des activités économiques

Priorité 3 - Informer, inciter et conseiller tous les acteurs économiques notamment les PME et TPE

 

En 2010, 3,4 % des jeunes sortis du système éducatif sont arrivés sur le marché du travail après avoir suivi une formation initiale en environnement. Le domaine de formation, plus que le niveau d’études, semble influer sur l’insertion professionnelle de ces jeunes. Ceux ayant suivi une formation dans les domaines de la prévention des pollutions et de l’énergie connaissent a priori une meilleure trajectoire professionnelle sur leurs trois premières années de vie active.

Graphe : Insertion professionnelle des jeunes issus des formations environnementales par domaine

Enjeux
Comprendre l’insertion des jeunes issus des filières environnementales peut aider à l’identification des leviers en vue de l’améliorer.

Analyse
Sur la période 2010-2013, 71 % des formés en prévention des pollutions et 64 % des formés du domaine de l’énergie accèdent durablement à l’emploi (contre 58 % pour l’ensemble des sortants de formations environnementales). Peu connaissent des situations de chômage durable ou récurrent (respectivement 5 % et 7 % contre 8 %). 80 % des jeunes formés en prévention des pollutions arrivent sur le marché du travail en 2010 avec un niveau de diplôme supérieur ou égal à Bac + 3 ; un niveau Bac pour plus d’un jeune sur deux ayant préparé un diplôme lié à l’énergie. Les formés en hygiène, sécurité, santé, environnement présentent, quant à eux, les trajectoires professionnelles les plus difficiles. L’aménagement du territoire et la protection de la nature sont les domaines de formation les plus attractifs en 2010, mais pas forcément les plus propices à l’insertion. Les formés en gestion sociétale de l’environnement, tous issus de l’enseignement supérieur, sont 57 % à accéder durablement à l’emploi.
Par rapport à la génération 2007, l’insertion sur le marché du travail se dégrade moins pour les sortants d’une formation environnementale que pour les autres formations, mais la proportion d’emplois à durée déterminée progresse davantage pour les sortants d'une formation environnementale.

Pour en savoir plus

  • Publications :

o    L’insertion professionnelle des jeunes sortis d’une formation initiale en environnement en 2010

o    Formations environnementales : qualité de l’insertion et ressenti sur les débouchés professionnels

Mis à jour le 17/12/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/