Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Évolution des nitrates dans la ressource en eau destinée à la consommation humaine

Axe 3 - Prévenir et réduire les inégalités environnementales, sociales et territoriales

Priorité 3 - Prévenir et lutter contre les inégalités en santé environnement

La ressource utilisée pour la production d’eau destinée à la consommation humaine subit les pressions de divers polluants. 1 % des captages et 2 % des volumes d'eau brute destinée à la consommation humaine présentent une concentration moyenne annuelle en nitrates dépassant 50 mg / l (limite de qualité à respecter dans les eaux distribuées).

Parts des captages et des volumes d'eau brute destinée à la consommation humaine dont la concentration en nitrates est supérieure à 50 mg/l

Enjeux

Cet indicateur illustre la problématique de santé-environnement liée à la qualité de la ressource utilisée pour la production d’eau potable. Il suit en particulier la pollution diffuse due aux nitrates, en lien avec les pratiques agricoles notamment. Dans le cas où la limite réglementaire de 50 mg / l de nitrates est dépassée (100 mg / l pour les eaux souterraines), le responsable de la production et de la distribution de l’eau (collectivité gestionnaire) doit mettre en place des mesures curatives, accompagnées dans certains cas de mesures préventives, afin de garantir au consommateur une eau potable de qualité.

Analyse

D’une façon générale, on observe que les ressources en eau impactées par une teneur en nitrates supérieure à la limite de qualité (eau brute d’origine superficielle et eau distribuée) représentent un nombre très restreint de captages (1 % environ), les volumes d’eau concernés étant quant à eux plus importants mais néanmoins également restreints par rapport aux volumes totaux délivrés (2 % environ).
Par ailleurs, sur les neuf années considérées (années 2006 à 2014), l’indicateur a peu évolué, à la fois en termes de nombres de captages et de volumes d’eau prélevés. Cette « stabilité » peut s’expliquer en partie par les difficultés rencontrées à agir de façon efficace contre les pollutions diffuses. En effet, les mesures prises dans le cadre de la directive nitrates, sont jugées insuffisantes par la Commission européenne. Un renforcement de ces actions est en cours de définition par les services de l’Etat (1000 captages prioritaires pour lesquels devront être engagés des plans d’actions contre les pollutions diffuses dans les prochaines années).

Pour en savoir plus

 

 

Mis à jour le 18/12/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/