Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Nombre de captages pour l'eau potable fermés

Axe 3 - Prévenir et réduire les inégalités environnementales, sociales et territoriales

Priorité 3 - Prévenir et lutter contre les inégalités en santé environnement

De 1994 à 2015, 8 627 captages d’eau destinée à la consommation humaine ont été abandonnés. La mauvaise qualité de l’eau, notamment en nitrates et pesticides, en est la première cause (38 % des abandons). Des raisons variées entraînent l’abandon de plus en plus de captages depuis 2009. Pourtant, alors que la reconquête de la qualité de l’eau est engagée sur 1 000 captages dits prioritaires, les abandons dus à la qualité ne diminuent pas.
 
Graph : Nombre de captages d’eau destinée à la consommation humaine abandonnés entre 1994 et 2015. Par cause d'abandon

Enjeux
Le suivi du nombre de captages d’eau destinée à la consommation humaine fermés est directement lié à la problématique santé-environnement. En effet, la qualité de l’eau est une des causes principales de ces abandons, notamment par excès de nitrates ou de pesticides ou la présence des microorganismes. La localisation des captages abandonnés révèle l’inégalité entre les territoires exposés notamment aux pollutions diffuses.

Analyse
Entre 1994 et 2015, 8 627 captages d'eau ont été abandonnés pour différentes causes dont la première est la qualité de l'eau (38 % des abandons), puis la rationalisation des réseaux (24 %), des débits trop faibles (11 %), des problèmes techniques ou de vétusté (9 %), une protection impossible (7 %), des causes administratives (9 %) et inconnues (2 %). Après avoir augmenté entre 1994 et 2000, puis s‘être stabilisé jusqu’en 2008, le nombre de captages abandonnés augmente de nouveau depuis 2009.
Le nombre de captages abandonnés annuellement pour mauvaise qualité ne diminue pas : en moyenne 147 abandons par an, de 1994 à 2015, dont 62 pour des teneurs excessives en nitrates ou pesticides. Cependant la proportion de captages fermés pour cause de nitrates et pesticides baisse sensiblement depuis 2009. Des mesures coûteuses sont prises pour conserver des captages d’eau destinée à la consommation humaine contaminée par des pollutions diffuses : installation d’usines de dénitrification, réalisation de forages d’eau profonds sans pollution anthropique pour diluer l’eau des captages contaminés, plans d’actions dans les aires d’alimentation de 1 000 captages dits prioritaires, etc.

Pour en savoir plus




Mis à jour le 03/02/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/