Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Investissements antipollution dans l’industrie et l’agroalimentaire

Priorité 3 - Mettre en place une nouvelle politique industrielle et agricole plus économe en ressources et s'appuyant sur l'innovation

En 2015, les dépenses d’investissement des établissements industriels pour lutter contre les pollutions résultant de leur activité s’élèvent à un peu plus de 1,3 milliard d’euros. Elles affichent une légère tendance à la baisse depuis 2013 et sont nettement en-dessous de leur niveau de 2008 (1,6 milliard d’euros). Même si ces investissements concernent des domaines environnementaux très variés (eau, sols, biodiversité, etc.), les plus importants concernent l’air et le climat (environ 39 % du montant total).

Les investissements pour protéger l'environnement par domaine en 2008 et 2015

Enjeux

Cet indicateur mesure les dépenses que les entreprises du secteur de l’industrie, dont l’agro-alimentaire, réalisent pour investir dans des matériels entièrement dédiés à la prévention ou au traitement des pollutions résultant de leurs activités (investissements dits « spécifiques ») ou dans des équipements de production plus performants en matière environnementale (investissements dits « intégrés »).

Analyse

Pour prévenir ou traiter les dégradations engendrées par leurs activités, les entreprises du secteur de l’industrie effectuent des investissements de deux types : « spécifiques » et « intégrés ». Les investissements dits spécifiques concernent des équipements, distincts et identifiables, entièrement dédiés à la protection de l’environnement (bennes de tri des déchets par exemple). Les dépenses correspondantes sont stables sur la période 2013-2015 (un peu plus de 1,1 milliard d’euros) mais en baisse par rapport à la période 2008-2012 (près de 1,3 milliard d’euros). Les investissements dits intégrés concernent des équipements dont l’objectif premier n’est pas la protection de l’environnement (matériel de production par exemple), mais qui possèdent des performances environnementales supérieures aux équipements standards. Ils sont en régression depuis 2008 et ceci, malgré les soutiens proposés par l’Etat envers ces investissements.

Pour en savoir plus

  • www.insee.fr, Thèmes Territoire > Environnement & Thèmes > Entreprises > Caractéristiques des entreprises et établissements

Mis à jour le 24/11/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/