Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Productivité matières et consommation intérieure de matières par personne

Axe 2 - S'engager dans l'économie circulaire et sobre en carbone


La productivité matières est égale au PIB divisé par la consommation intérieure de matières. De 1990 à 2008, elle a augmenté de 30 %, tandis que la consommation annuelle de matières par habitant (14 tonnes) est restée stable sur cette période. Depuis 2009, suite à la récession, la contraction de l’activité économique accentue la hausse de la productivité matières, essentiellement liée à la baisse de la consommation intérieure de matériaux de construction. Sur la période 2009-2013, la consommation moyenne par habitant a décru avant de se stabiliser à 12 tonnes.

Graphe : Productivité matières et consommation intérieure de matières par habitant

Enjeux

La stratégie de l’Union européenne (UE), comme celle de la France, en faveur du développement durable vise le découplage absolu entre la croissance économique et la consommation de matières. L’indicateur de productivité matières permet de mesurer le changement vers un système économique plus circulaire, économe en ressources et sobre en carbone.

Analyse

La productivité matières est égale au PIB divisé par la DMC (Domestic material Consumption), c’est-à-dire la richesse créée rapportée à la consommation intérieure apparente de matières. Elle traduit le besoin apparent en matières pour générer chaque euro de valeur ajoutée. En 2013, elle s’élève en France à 2,6 €/kg de matières utilisées. De 1990 à 2008 elle a augmenté de 30 %, traduisant un moindre besoin en matières pour produire une même quantité de valeur ajoutée. Depuis 2009, la hausse de la productivité matières s’accentue sous l’effet d‘une baisse de la consommation intérieure plus rapide que celle du PIB, liée à une diminution de l’activité économique, en particulier dans le secteur de la construction.
De 1990 à 2008, la consommation de matières par habitant est restée stable autour de 14 tonnes par habitant. Elle diminue ensuite pour se stabiliser à 12 tonnes par habitant en 2013.
En Europe, la productivité matières s’élevait en 2013 à 1,98 €/kg pour l’UE-28, ce qui correspond à une consommation intérieure apparente de matières de 13,1 tonnes par habitant. 

Pour en savoir plus

  • www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr, rubrique Environnement > Ressources et déchets > Gestion des ressources

  • Chiffres & statistiques n°761 - mai 2016 - Matières mobilisées par l’économie française : une baisse stabilisée depuis la crise de 2008

Mis à jour le 24/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/