Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Utilisation des transports en commun pour les trajets domicile-travail

Axe 1 - Développer des territoires durables et résilients

Priorité 3 - Développer des modèles urbains durables


En 2013, près de 15 % des trajets domicile-travail sont réalisés en transports en commun. La voiture reste le moyen de transport le plus utilisé pour aller travailler puisqu’il concerne près de 70 % de la population concernée. La part des déplacements domicile-travail effectués principalement en transports en commun a progressé de 0,8 point entre 2008 et 2013. L’augmentation est plus marquée dans les grandes aires urbaines qui sont mieux desservies par les transports en commun.

 

Graphe : Part des déplacements domicile-travail effectués en transports en commun

Enjeux

Afin de développer des modèles urbains plus durables, les pratiques de mobilité doivent pouvoir s’orienter vers des moyens de transport plus sobres en énergie, moins émetteurs de polluants ou générateurs de bruit, et moins consommateurs d’espace foncier. Le développement et l’amélioration des transports en commun y contribuent. Mobilité et urbanisme sont très liés, une ville compacte étant plus aisément desservie par les transports en commun. Ainsi la taille des aires urbaines mais également leur densité de population sont déterminantes pour l’usage des transports en commun.

Analyse

Entre 2008 et 2013, la part des Français en activité qui utilisent les transports en commun pour aller travailler a augmenté de 0,8 point, passant de 14 % à 14,8 %. Cette progression s’est faite selon un rythme plus marqué que l’augmentation des déplacements en voiture qui est restée quasi stable. Les grandes aires urbaines (celles dont les pôles urbains comprennent plus de 10 000 emplois) bénéficient des réseaux de transports en commun les plus développés. Dans ces aires, et particulièrement dans leurs pôles, la part d’actifs utilisant les transports en commun est la plus élevée et la plus dynamique : en 2013, 27,5 % des habitants des pôles urbains des grandes aires urbaines de plus de 200 000 habitants utilisent les transports en commun pour aller travailler (+ 1,5 point par rapport à 2008). En revanche, l’usage des transports en commun pour aller travailler reste très faible dans les couronnes des aires urbaines de moins de 5 000 habitants (1,5 % en 2013) et dans les communes isolées (1,8  % en 2013). Dans ces zones, les réseaux de transports en commun sont peu développés.

Pour en savoir plus

  • Site de l'Insee, entrée Statistiques, thème Aménagement du territoire, villes et quartiers > Mobilité - Déplacements

Mis à jour le 24/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/