Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Évolution de l’indice de pollution des cours d’eau (nitrates, orthophosphates) et de l’indice de pollution des eaux souterraines (nitrates)

Enjeu - Risques sanitaires environnementaux

Les teneurs en orthophosphates ont fortement diminué depuis 1998 dans les cours d'eau, alors que les teneurs en nitrates, très influencées par la pluviométrie, restent globalement stables sur la période. Dans les eaux souterraines, les concentrations en nitrates augmentent jusqu’en 2001, se stabilisent ensuite pendant plusieurs années, puis semblent diminuer légèrement. Les fluctuations annuelles et pluri-annuelles liées à la pluviométrie, plus marquées dans les cours d’eau, se manifestent aussi dans les nappes.

 

Graphe : Indices de pollution des cours d’eau (nitrates, orthophosphates) et des eaux souterraines (nitrates)

Enjeux

Les directives européennes « Nitrates » et directive-cadre sur l’eau imposent un cadre réglementaire destiné à  protéger les milieux aquatiques. Ces directives fixent des normes à respecter et s’accompagnent de programmes de mesures dont les réseaux de suivi de la qualité des eaux contrôlent l’efficacité. Les fortes teneurs en nitrates dans les eaux posent des problèmes sanitaires et environnementaux.

Analyse

Bien que d’autres paramètres dégradent les milieux aquatiques, les nitrates dans les eaux souterraines et les cours d’eau, auxquels s’ajoutent les phosphores dans les cours d’eau, sont représentatifs d’une pollution de ces milieux.
Malgré une légère remontée en 2014, les teneurs en orthophosphates dans les cours d'eau ont fortement diminué depuis 1998, grâce à l’amélioration du traitement des eaux usées et à la baisse notable de l'utilisation des engrais phosphatés. En dépit d’une année 2014 plutôt pluvieuse, les teneurs en nitrates ont baissé de 9 % en 2014 par rapport à 2013. La tendance n’est toutefois pas significative à ce stade et les teneurs en nitrates restent globalement stables sur la période. Dans les nappes où elles sont plus élevées, les teneurs en nitrates augmentent jusqu’en 2001, puis se stabilisent pendant plusieurs années, avant de diminuer légèrement. Dans les cours d’eau comme dans les nappes, les évolutions interannuelles sont par ailleurs influencées par la pluviométrie. Ainsi, les années sèches sont moins favorables à la dilution des rejets des stations d’épuration et au lessivage des surplus azotés présents dans les sols. Ceux-ci sont entraînés, en premier lieu vers les cours d’eau et plus tardivement dans les nappes, dès le retour à la normale, à l’image de la situation observée entre 2011 et 2013.

Pour en savoir plus

  • Eaufrance (Le service public d'information sur l'eau)

Mis à jour le 02/02/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/