Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (INDICATEURS SNTEDD 2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

État de conservation des habitats naturels

Enjeu 2 - Perte accélérée de biodiversité

La deuxième évaluation de l’état de conservation des habitats naturels menacés en Europe a été réalisée par les États membres dans le cadre de la mise en œuvre de la directive « Habitats ». Couvrant la période 2007-2012, elle confirme les conclusions de la précédente évaluation (2001-2006) : la part des habitats d’intérêt communautaire en bon état de conservation en France reste faible (un habitat sur cinq).

Etat de conservation des habitats d'intérêt communautaire en Métropole (période 2007-2012)

Etat de conservation des habitats d'intérêt communautaire en Métropole (période 2007-2012)

Enjeux

Un habitat naturel dont l’état de conservation est favorable abrite les cortèges d’espèces floristiques qui lui sont caractéristiques et qui lui permettent d'assurer sa structure et ses fonctions. Son extension géographique ne diminue pas. Ses perspectives d’avenir sont positives (destructions, dégradation, changement climatique).. Cet indicateur présente une évaluation des habitats remarquables qui permet de suivre l’enjeu écologique majeur de perte accélérée de biodiversité.

Analyse

132 habitats d’intérêt communautaire sont identifiés en métropole, répartis dans une ou plusieurs des six régions biogéographiques couvrant le territoire. Chaque habitat est évalué dans chacune des régions biogéographiques où il est présent, soit 301 évaluations réalisées. Elles concluent à un état défavorable dans trois quarts des cas contre un bon état dans seulement 22 % des cas. Ces résultats globaux masquent néanmoins des différences importantes à l’échelle des régions biogéographiques et des différents milieux. Les habitats de la région atlantique sont dans une situation très préoccupante, notamment en raison des pressions agricoles et de l’aménagement des vallées alluviales ; à l’inverse, celle des habitats de la région alpine est plus favorable avec 42 % d’habitats en bon état. Les habitats qui sont dans le plus mauvais état sont les dunes, les milieux herbacés (prairies, pelouses sèches, etc.), les tourbières et bas-marais ainsi que les habitats côtiers et marins.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 07/08/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/