Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Indicateurs & Indices

> Retour accueil de la rubrique

Développement durable

INDICATEURS NATIONAUX DE SUIVI DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE (2015-2020)

Retour à la liste d'indicateurs

Montant des indemnisations versées par les assurances au titre des catastrophes naturelles

Enjeu - Changement climatique

Axe 3 - Prévenir et réduire les inégalités environnementales, sociales et territoriales

Priorité 2 - Prévenir et s'adapter aux impacts du changement climatique

Les montants des indemnisations versées au titre du régime français des catastrophes naturelles par exercice de survenance des sinistres et ceci pour l’ensemble du secteur de l’assurance ont été actualisés en euros 2014. Ils sont répartis entre les paiements déjà effectués et l’estimation des montants restant à verser, afin de disposer de la vision ultime des indemnisations. Ils affichent une grande variabilité interannuelle, le montant le plus élevé ayant été observé en 2003 suite à la vague caniculaire du mois d’août. L’année 2014 affiche des montants légèrement inférieurs à la moyenne observée sur la période 1982-2014 ; elle a pourtant été marquée par un cyclone sur l’île de la réunion occasionnant des dégâts chiffrés à près de 10 millions d’euros et des inondations sur le territoire métropolitain (414 millions d’euros).

Graphe : évolution des montants des indemnisations versées au titre du régime français des catastrophes naturelles par exercice de survenance

Enjeux

Le montant des indemnisations par exercice de survenance au titre du régime français des catastrophes naturelles permet d’apprécier les impacts socio-économiques de ces phénomènes. Le changement climatique peut influer sur la fréquence et l’intensité des catastrophes naturelles et dès lors sur le montant des indemnisations. Les mesures d’adaptation au risque, de prévention, de sauvegarde ou de réduction de la vulnérabilité peuvent influer à la baisse ces indemnisations.

Analyse

La variabilité des indemnisations est principalement liée au caractère aléatoire de la survenance et de l’intensité des événements catastrophiques. On observe ainsi un certain nombre de pics de sinistralité au cours des 30 dernières années, en particulier l’année 1993 (inondations de plaine dans le Nord de la France et épisodes cévenoles dans le Sud-Est), l’année 2002 (inondations du Gard), et surtout l’année 2003, marquée par une forte sécheresse estivale et une crue importante du Rhône. L’actualisation des données permet de tenir compte de l’évolution des enjeux assurés et de leur valeur. En tenant compte de cette évolution, il ne ressort pas à ce jour de tendance significative à la hausse de la sinistralité au titre du régime d’indemnisation des catastrophes naturelles sur la période 1990–2014.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 26/03/2018

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/