Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Environnement et développement durable

Conditions de logement

2 articles

Sur-occupation des logements

Le vieillissement de la population associé au maintien à domicile des personnes âgées jusqu’à un âge plus avancé, et l’effritement des modes traditionnels de cohabitation, induisent une diminution de la taille moyenne des ménages et stimulent la demande de logements. Le nombre de personnes par logement ne cesse de diminuer : il est passé de 2,51 personnes par logement en 1999 à 2,35 en 2013.
Parallèlement, sur cette même période, les résidences principales se sont agrandies, passant de 81 m² en moyenne à 86 m². Les gains de surface ont surtout lieu avant 2006, et l'accroissement est plus marqué pour les maisons individuelles (+ 7 m² en quatorze ans, pour atteindre 103 m² en 2013) que pour les appartements généralement plus petits (63 m², constant sur la période). Chaque personne d'un ménage dispose en moyenne de 37 m² en 2013, soit 5 m² de plus qu'en 1999.

Surface des logements

Taille des ménages


Remarque : Le nombre de personnes par ménage, obtenu à partir de Filocom, diffère légèrement en niveau de celui obtenu à partir du recensement de la population. Toutefois, son évolution est identique selon les deux sources.

La sur-occupation, qui mesure l'inadéquation entre le nombre de personnes du ménage et la surface habitable du logement, recule progressivement (de moins d’un point en dix ans). Elle affecte 2,9 % des résidences principales en 2013 contre 3,0 % en 2011, soit 12 070 logements de moins. Elle concerne davantage le parc locatif (5,3 % dans le secteur privé et 4,1 % dans le secteur social) que le parc des propriétaires occupants (1,6 %).
La sur-occupation est essentiellement localisée en Île-de-France et dans le Sud-Est, notamment en Corse. Le bassin parisien compte une part importante de logements sur-occupés : la majorité des communes situées dans l’unité urbaine de Paris enregistre des taux de sur-occupation très nettement supérieurs à la moyenne. En outre, dans l’ensemble du parc locatif, le phénomène touche également le Nord.

Sur-occupation des résidences principales des propriétaires occupants en 2013

Sur-occupation des résidences principales des locataires en 2013

Mis à jour le 12/08/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/