Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Économie du logement

Dépenses courantes (liées à l'occupation du logement)

1 article

Dépenses courantes (liées à l’occupation du logement)

En 2013, les dépenses liées à l’occupation des logements, dites dépenses courantes, représentent 321,3 milliards d’euros. Plus de 70 % (71,5 %) d’entre elles soit 229,7 milliards d’euros correspondent à des dépenses de loyers pour des logements ordinaires ou de redevances pour des locaux d’hébergement, 17,4 % soit 55,8 milliards d’euros à des dépenses d’énergie et d’eau et 11,1 % soit 35,7 milliards d’euros à des dépenses de charges.

Les différentes composantes des dépenses courantes de logement et leur évolution

La part des dépenses courantes nettes des aides personnelles dans la consommation finale des ménages est passée de 15,0 % à 18,6 % entre 1986 et 2013. Même si les dépenses de loyers représentent plus de 70 % des dépenses liées à l’occupation du logement, les évolutions de court terme des dépenses courantes sont davantage liées à celles des dépenses d’énergie, dont les fluctuations, parfois importantes, traduisent la volatilité des prix de l’énergie et les conditions climatiques. Plus d’un tiers de la hausse des dépenses courantes de 2013 (+ 3,0 %) est imputable au dynamisme des dépenses d’énergie (+ 10,9 %).

Poids des dépenses courantes (nettes des aides personnelles) dans la consommationPoids des dépenses courantes (nettes des aides personnelles) dans la consommation

En effet, les dépenses d’énergie connaissent le contrecoup de l’année 2011 caractérisée par des conditions climatiques très favorables, où elles avaient baissé de 6,3 %. En 2013, elles s’élèvent à 46,5 milliards d’euros, après 43,7 milliards en 2012, soit une hausse de 6,6 % entre les deux années.

Evolution des dépenses courantes (hors redevances)

Les dépenses courantes sont essentiellement financées par les occupants. Néanmoins, une part de ces dépenses (6,2 % en 2013) est prise en charge par la collectivité sous la forme d’aides personnelles au logement. Premier poste de consommation des ménages devant l’alimentation et les transports, les dépenses courantes de logement nettes des aides personnelles représentent 23,5 % du revenu disponible brut des ménages.
Les dépenses courantes des propriétaires sont évaluées à 11 852 euros en moyenne par an, montant incluant 8 444 euros de loyers « imputés ». Sans ces loyers qui ne correspondent pas à des dépenses effectives des ménages, les dépenses courantes s’élèveraient à 161,1 milliards d’euros en 2013.
Un ménage locataire du parc privé dépense en moyenne 9 170 euros par an pour se loger (loyer, énergie, eau et charges). Ce montant est inférieur de 26 % pour les locataires du parc social (7 246 euros). Ces derniers bénéficient de loyers plus bas que les locataires du parc privé, mais leurs charges sont en revanche plus élevées.

Les différentes composantes des dépense courantes par statut d'occupation

Mis à jour le 13/08/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/