Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Économie du logement

Financement de l'activité immobilière

1 article

Financement de l’activité immobilière

En 2013, les dépenses d’acquisitions de logements et de travaux sont d’abord financées par recours aux fonds propres (à 51,5 %). Les emprunts et les aides viennent en complément. Dans un contexte de décroissance de l’activité immobilière (- 3,9 % en 2013 après - 5,7 % en 2012), les encours de crédits à l’habitat des ménages pour le logement connaissent une progression de 3,3 % en 2013, après + 3,0 % en 2012.

Financement de l'activité immobilière

 Les crédits pour le logement baissent (- 1,6 %), mais beaucoup moins fortement qu’en 2012  (- 20,2 %).
Les crédits versés dans l’ancien représentent 57,1 % du montant total des crédits versés, à hauteur de 74,3 milliards d’euros. En 2013, 42,1 milliards d’euros, soit 32,4 % ont été empruntés pour des opérations dans le neuf. Enfin, les crédits pour travaux s’élèvent à 13,7 milliards d’euros.

Montant des crédits versés selon le type d'opération

Le mode de financement diffère selon le type d’acquéreur.
Ainsi en 2013, les emprunts non aidés pèsent pour 45,9 % dans le financement total pour les ménages, alors qu’ils représentent 10,0 % du financement total pour les personnes morales.

Le financement de l'investissement en logements des ménages

En 2013, les emprunts aidés représentent 44,6 % des finances pour le logement allouées aux personnes morales et seulement 1,1 % de celles des ménages.

Le financement de l'investissement en logements des personnes morales

En 2013, dans le sillage des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), les taux d’intérêt interbancaire (EONIA) continuent de diminuer et se situent à un niveau record de 0,09 % en moyenne annuelle. Ainsi, les taux d’intérêt des prêts à l’habitat, qui avaient repris leur progression au cours de l’année 2012 (taux fixes à 3,78 % en décembre) sont repartis à la baisse pour s’établir à 3,19 % fin 2013.

Evolution des indicateurs bancaires

Conjointement, la durée moyenne des nouveaux crédits, hors prêts relais, continue de se replier (- 5 mois) pour s’établir à 213 mois en 2013.

Durée initiale moyenne des crédits nouveaux à l'habitat

En 2013, le montant des crédits versés aux ménages s’élève à 116,5 milliards d’euros (soit 89,6 % du total des crédits versés). Il diminue peu (- 1,2 %), après sa forte baisse de 2012 (- 22,4 %).
L’endettement des ménages, en évolution annuelle sur l’ensemble des crédits, accélère légèrement en 2013 (2,6 % après 2,5 %), tandis que le taux d’épargne des ménages diminue faiblement (15,1 % après 15,2 %).

Evolution des indicateurs bancaires et de l'épargne des ménages

Mis à jour le 13/08/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/