Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Économie du logement

Prix

1 article

Prix

Les prix des logements anciens et des loyers évoluent jusqu’en 2000 à un rythme voisin de celui du revenu disponible par ménage. À partir de 2000, leurs évolutions divergent : les prix des logements anciens ont plus que doublé sur la période 2000-2013 alors que les prix des loyers ont augmenté de 34 %, soit une hausse plus proche de celle du revenu disponible par ménage (de 25 %).

Prix des logements et des loyers

De 1999 à 2007, les prix des logements anciens ont augmenté de façon ininterrompue à des rythmes annuels supérieurs à 5 %, atteignant + 15 % au plus fort de leur progression en 2004 et 2005. Après une baisse marquée en 2009 (- 7,1 %), ils sont repartis nettement à la hausse en 2010 et en 2011 (+ 5,1 % puis + 5,9 %). En 2013, ils accentuent leur baisse amorcée en 2012 : - 2,1 % après - 0,5 %.
En 2013 dans l’ancien, le prix des maisons baisse (- 2,4 %), de manière plus prononcée que celui des appartements (- 1,7 %).

Prix des logements anciens, maisons et appartements

L’évolution des prix du marché ancien en 2013 sur l’ensemble de la France métropolitaine (- 2,1 %) ne rend pas compte des disparités sur le territoire entre les différents marchés locaux. Ainsi, les prix baissent plus fortement pour la province (- 2,5 %) que pour l’Ile-de-France (- 1,3 %).

Prix des logements anciens selon le territoire

L’indice de prix de la construction neuve, approché à partir de l’indice du coût de la construction, qui ne comprend pas le prix du terrain, est soumis à des évolutions de moindre ampleur que le prix des logements anciens. Après une nette décélération en 2012 (+ 2,5 % après + 5,9 % en 2011), l’ICC baisse en 2013 : - 0,9 %.

Evolution annuelle des prix de la construction neuve, des logements anciens et des travaux

De 2005 à 2011, la hausse de l’indice des prix des loyers a ralenti régulièrement, passant de + 4,3 % à + 0,9 %. Après une accélération ponctuelle en 2012 (+ 1,6 %), l’augmentation des prix des loyers reprend sa décélération : + 1,3 % en 2013. Cependant, les prix des loyers progressent plus vite que les prix à la consommation des ménages en 2013 (+ 0,6 %), comme c’est majoritairement le cas depuis 1984. En 2011 exceptionnellement, l’augmentation des prix avait été plus importante pour la consommation des ménages (+ 1,8 %) que pour les loyers (+ 0,9 %).
En 2013, la croissance des prix des loyers est également légèrement supérieure à l’évolution de l’indice de référence des loyers (+ 1,2 %, après +2,2 % en 2012).
Le ralentissement de la dépense en loyers sur la période 2005-2011 a concerné l’ensemble des segments, même si pour le secteur social les prix n’ont ralenti qu’à partir de 2010. Après la légère accélération de 2012, les prix ralentissent à nouveau dans le secteur libre mais ceux du secteur social accélèrent encore (+2,0 % après + 1,8 %). Cela s’explique par le fort renouvellement du parc social au cours des dernières années.

Evolution annuelle des prix des loyers réels

Mis à jour le 12/08/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/