Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de l’Environnement,
de l’Énergie et de la Mer

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Eau

Ressources en eau

7 articles

Les prélèvements d’eau par usage et par ressource

En 2012, 30 milliards de m3 d'eau douce ont été prélevés en France métropolitaine pour satisfaire les principaux usages. La répartition des volumes prélevés est très variable selon les usages.
La production d’énergie est de loin le secteur qui utilise les plus grandes quantités d’eau. En 2012, 63 % des volumes sont prélevés pour le refroidissement des centrales de production d’électricité (nucléaire ou thermique). Mais la plus grande partie de cette eau prise en rivière, y est restituée après utilisation (restitution estimée à 93 %).
À l’inverse, si les prélèvements pour l’irrigation des cultures ne représentent que 10 % des volumes d’eau prélevés dans l’Hexagone, la part restituée aux milieux aquatiques est, proportionnellement, la plus faible de tous les usages. L’impact des prélèvements d’irrigation est d’autant plus important qu’ils ont lieu pour l’essentiel entre avril et septembre, au moment où le niveau des cours d’eau est le plus bas.
Les prélèvements pour la production d’eau potable s'élèvent à 18 % du total des volumes prélevés. Ils alimentent les réseaux publics d’adduction en eau potable auxquels sont raccordés les ménages mais également des artisans, des industriels, des agriculteurs, et l’essentiel du secteur tertiaire.
Les industries et autres usages économiques prélèvent en propre, chaque année, 9 à 10 % des volumes totaux. Cette rubrique englobe les industries manufacturières et extractives, mais également certaines administrations (notamment l’armée), des activités du secteur tertiaire (bases de loisirs, golfs, stades, station de sport d’hiver (canon à neige)...).

Graphe : Répartition des volumes d'eau prélevés par usage en 2012

En 2012, plus de 80 % des volumes d'eau ont été prélevés dans les eaux de surface (rivières, canaux, lacs, retenues…), mais selon les usages et les secteurs géographiques, cette répartition est très variable. Hors énergie, où la quasi-totalité des prélèvements se font en cours d’eau, la moitié des volumes sont prélevés dans les eaux souterraines.

Les eaux souterraines sont essentiellement sollicitées pour la production d'eau potable qui puise 64 % de ses prélèvements dans les nappes. La qualité généralement meilleure de ce type de ressource et sa vulnérabilité moindre expliquent ce choix.
A contrario, les prélèvements des usages industriels (et assimilé) et agricoles se font majoritairement en eaux superficielles.

Tableau :Prélèvements d’eau par type de ressource et par usage en 2012

 

Voir aussi

Mis à jour le  1/12/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/