Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Effet de serre

L'effet de serre

9 articles

L’évolution de la température des milieux aquatiques

Depuis les années 1970, la température moyenne des eaux de surface des océans a augmenté d’environ 0,4 °C. Ce réchauffement est lié à l’augmentation de l’énergie solaire emmagasinée par la Terre du fait de l’amplification de l’effet de serre. Ainsi, près de 90 % de l’énergie accumulée depuis les années 1970 a été absorbée par les océans. Le Giec estime qu’à l’échelle mondiale, le réchauffement de l’océan est plus prononcé près de la surface et que les 75 premiers mètres de profondeur se sont réchauffés de 0,11 °C par décennie sur la période 1970-2010.Graphe : Évolution de la moyenne globale du contenu thermique de l’océan superficiel


Le réchauffement de la planète se traduit également par une augmentation de la température des cours d’eau et des lacs. Ainsi, la température des eaux de surface du lac Léman a augmenté de 1,5 °C depuis de 1970.

Graphe : Évolution de la température de l’eau du lac Léman

L’augmentation de la température des océans et des eaux continentales a des répercutions sur la répartition des espèces aquatiques (poissons, coraux…). De par les conséquences que ce réchauffement peut avoir sur les régimes de pluies (évaporation, pluviométrie abondante), la salinité des océans peut s’en trouver affecter. L’augmentation de la température des eaux des océans a également des incidences sur le rythme de l’élévation du niveau des mers et de la fonte des glaciers (Groenland, Antarctique) et de la banquise.

D’après le Giec, la température des océans va continuer à croître durant le XXIe siècle ; son augmentation pourrait être comprise entre 0,6 °C et 2,0 °C pour les 100 premiers mètres, et entre 0,3 °C et 0,6 °C à 1000 mètres de profondeur. Toujours d’après le Giec, ces évolutions thermiques sont de nature à perturber les courants océaniques, tel que le Gulf Stream.

 

Voir aussi

Sites internet

Bibliographie

  • Climat en France au XXIe siècle : 5 rapports : évaluation scientifique des conditions climatiques de la France au XXIe siècle. Le Dr Jean Jouzel a été chargé de diriger cette expertise, réalisée par des chercheurs du CNRS/INSU/IPSL et LGGE, de Météo-France, du BRGM, du CEA, du CETMEF et du CNES.

Mis à jour le  2/12/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/