Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Nature et biodiversité

Zones humides

4 articles

Les tourbières

Une tourbière est un type de zone humide colonisée par la végétation, dont les conditions écologiques particulières ont permis la formation d'un sol constitué d'un dépôt de tourbe. Le sol est saturé en permanence d'une eau stagnante ou très peu mobile, limitant ainsi la disponibilité de l'oxygène nécessaire au métabolisme des micro-organismes (bactéries et champignons), responsables du recyclage de la matière organique. Dans ces conditions asphyxiantes, la litière végétale ne se minéralise que très lentement. Elle s'accumule alors progressivement, formant un dépôt de matière organique mal ou non décomposée : la tourbe. Celle-ci contient au moins 20 % de carbone (la tourbière peut être un "puits de carbone") et peut s'accumuler sur plusieurs mètres d'épaisseur, au rythme moyen de 0,2 à 1 mm par an.

Les écosystèmes tourbeux abritent une faune et une flore spécifiques, avec des espèces souvent rares et menacées, voire endémiques. Ils sont reconnus pour leur intérêt patrimonial au sens large, outre leur richesse écologique. Ils ont en effet une valeur culturelle, fonctionnelle et économique.

Note : cette carte n’est pas exhaustive et pourra être complétée ultérieurement en fonction de la disponibilité de nouvelles données.

Méthodologie

Une première cartographie nationale a été réalisée par le SOeS à partir des données des Conservatoires d'espaces naturels rassemblées par la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels, "pôle-relais tourbières". La carte recense les principaux massifs à tourbières et les tourbières en métropole. Les massifs englobent des sites tourbeux ayant une localisation géographique et un contexte humain proches et souvent des caractères géologiques ou typologiques communs. 
Par ailleurs, dans 10 régions entières (Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bretagne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA et Rhône-Alpes) et 2 départements (Lozère, Pyrénées-Atlantiques), des fiches descriptives et cartographiques des massifs à tourbières ont été réalisées.

Voir aussi…

Références bibliographiques :

  • Guide de gestion : Tourbières & marais alcalins des vallées alluviales de France septentrionale. 2007. Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels, en partenariat avec la Fédération des Parcs Naturels Régionaux. 199 p.
  • Tourbières des montagnes françaises : Nouveaux éléments de connaissance, de réflexion & de gestion. 2010. Pôle-relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels, en partenariat avec la Communauté de communes Frasne-Drugeon. 187 p.

Site Internet :

Mis à jour le 14/03/2013

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/