Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Activités de l'économie verte

Activités de l'économie verte

3 articles

Présentation et méthodologie des éco-activités

Présentation des éco-activités

Les éco-activités regroupent les activités qui produisent des biens ou services ayant pour finalité la protection de l’environnement ou la gestion des ressources. Elles sont exercées par des entreprises marchandes et par des administrations publiques. Les biens et services qu’elles produisent ou fournissent sont destinés à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les dommages environnementaux causés à l’eau, l’air et le sol et les problèmes relatifs aux déchets, aux bruits et aux écosystèmes. Elles couvrent ainsi de nombreux domaines.
 
Champs couverts par les éco-activités

                                                  Protection de l’environnement
Protection de l’air et du climatActivités participant à la lutte contre la pollution atmosphérique et la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre
Gestion des eaux uséesActivités visant à limiter ou prévenir la pollution des eaux de surface en collectant et traitant les eaux usées et en diminuant les quantités de polluants rejetées dans les eaux de surface
Gestion des déchets Activités visant à limiter ou prévenir la production de déchets et à neutraliser leurs effets négatifs sur l’environnement
Gestion des déchets radioactifsActivités visant à limiter ou prévenir la production de déchets radioactifs et à neutraliser leurs effets négatifs sur l’environnement

Réhabilitation des sols et des masses d’eau
Activités visant à limiter ou prévenir la pollution des sols et eaux, et contribuant à dépolluer et protéger les sols contre l’érosion et d’autres facteurs naturels. L’agriculture biologique entre dans ce champ
Lutte contre le bruitActivités visant à contrôler, limiter le bruit et les vibrations dans le transport et l’industrie
Protection des paysages et de la biodiversitéActivités visant à protéger ou réhabiliter la faune et la flore
                                                  Gestion des ressources
Gestion durable des ressources en eauActivités visant à diminuer les prélèvements en eau soit en limitant les fuites soit en utilisant d’autres ressources que l’eau lorsque cela est possible
Récupération Activités de rechapage de pneus, de démantèlement d'épaves et de récupération de déchets triés
Maîtrise de l’énergie Activités visant à réduire le prélèvement d’énergies non renouvelables en limitant les pertes d’énergie et de chaleur
Développement des énergies renouvelablesActivités diminuant les prélèvements de ressources fossiles à travers les énergies renouvelables (hydraulique, photovoltaïque, biomasse, éolien, solaire thermique, biogaz, pompes à chaleurs, géothermie, usine d’incinération des ordures ménagères…)

   
Le champ des éco-activités regroupe également des activités dites transversales qui comprennent les activités de « recherche et développement » dans les domaines environnementaux, l'ingénierie environnementale et les services généraux publics de l’environnement. Ces activités concernent à la fois la protection de l’environnement et la gestion des ressources.

Méthodologie des éco-activités

Sources de données mobilisées pour quantifier les éco-activités


Enquêtes annuelles de production (EAP), élaboration des statistiques annuelles d'entreprises (Esane), comptes nationaux et enquête annuelle sur les investissements de l’industrie pour protéger l’environnement (Antipol) de l’Insee ; comptes de la dépense de protection de l’environnement du SOeS, déclaration annuelle des rejets (Gerep), données des douanes, données de la DGFiP, données des fédérations professionnelles (Federec, FNTP...).

Pour le domaine des énergies renouvelables, la production par produits (photovoltaïque, éolien, pompes à chaleur, solaire thermique...) provient des bilans annuels du SOeS ainsi que des études de l’Ademe sur les marchés liés à la maîtrise de l’énergie et au développement des énergies renouvelables.

Millésimes


Les données présentées dans cette rubrique sont les estimations provisoires (emploi, valeur ajoutée, production) et définitives (commerce extérieur) pour l’année 2013.

Les séries de l’année N sont provisoires en mars N + 2 (publication du Chiffres & statistiques), puis semi-définitives en décembre N + 2 avec l’introduction des sources Esane et des comptes de dépenses de protection de l’environnement, puis définitives en mars N + 3 avec l’introduction des résultats définitifs des enquêtes annuelles de production (EAP).

L’emploi et la valeur ajoutée sont estimés à partir de la valeur de la production car les données ne sont pas directement disponibles.

Estimation de l’emploi et de la valeur ajoutée

A chaque type de biens et de services est associée une valeur de la production ou, à défaut, du chiffre d’affaires réalisé au niveau national. L’estimation du nombre d’emplois s’effectue en appliquant un ratio de productivité [production / emploi], tiré des statistiques structurelles d’entreprises ou des comptes de la nation.
La valeur ajoutée est estimée de la même manière avec un ratio de productivité [production / valeur ajoutée], tiré des statistiques structurelles d’entreprises ou des comptes de la nation.



 

 

Mis à jour le 16/01/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/