Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Sol et sous-sol

Extraction

4 articles

L’extraction des carrières de roches massives

La grande diversité des formations géologiques en France, a permis de développer l’extraction de matériaux variés. Employées dès l’Antiquité, les pierres de construction sont extraites de roches plus ou moins dures pour édifier des ouvrages prestigieux : tuffeau (pierre calcaire très poreuse) du Val de Loire, grès d’Alsace, granites du Massif armoricain ou roches volcaniques d’Auvergne. En 2012, l’observatoire des matériaux recense ainsi 4 393 carrières d’alluvions, de roches calcaires, siliceuses, volcaniques, métamorphiques ou ardoisières.


Graphe : Carrières exploitées en France métropolitaine, par régions, en 2012


L’exploitation des carrières suscite de nombreux impacts sur l’environnement : dégradation des paysages, modification des habitats naturels et impact sur la biodiversité, émission de poussières, vibrations et nuisances sonores (explosifs), rejets de gaz à effet de serre (transport), ou de matières en suspension (ressources en eau). Les carrières sont soumises à la loi sur les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) depuis 1993 et doivent respecter des règlementations spécifiques à chaque étape (ouverture, exploitation, fermeture). Des dispositions prévoient également des seuils pour prévenir les pollutions (décret d’application de 1994 relatif aux exploitations de carrières et aux installations de premier traitement des matériaux de carrières, circulaire d’application de 1996, arrêtés du 5 mai 2010 et du 12 mars 2012). Les conditions générales d’implantation des carrières sont établies par les schémas départementaux des carrières (article L.515-3 du code de l’environnement). Ils prennent en compte l'intérêt économique national, les ressources et les besoins en matériaux du département et des départements voisins, la protection des paysages, des sites et des milieux naturels sensibles, la nécessité d'une gestion équilibrée de l'espace, tout en favorisant une utilisation économe des matières premières. Ils fixent les objectifs à atteindre en matière de remise en état et de réaménagement des sites.

Article lié :


Voir aussi :

  • Minéral Info (Portail français des ressources minérales non énergétiques)

Mis à jour le  2/03/2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/