Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

12 articles

La contamination diffuse par les pesticides persistants en France métropolitaine

Les contaminants susceptibles d’être présents dans les sols, tout comme ceux de l’air ou des eaux, appartiennent à des familles de micropolluants différentes : pesticides, métaux et métalloïdes, hydrocarbures, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), polychlorobiphényles (PCB), dioxines et furanes, composés organiques volatiles (COV), résidus de médicaments, etc. Ils sont à l’origine de contaminations diffuses liées aux apports par voie aérienne (rejets industriels, transports, épandages agricoles) ou de pollutions ponctuelles essentiellement d’origine industrielle (rejets, accidents de manutention ou de transport, mauvais confinements).

La France se classe au deuxième rang en Europe pour la consommation de pesticides (63 700 tonnes en 2012), mais se situe dans la moyenne européenne lorsqu’on considère la quantité de pesticides consommée par hectare. Les usages se répartissent comme suit : agricoles (plus de 90 %) et non agricoles (entre 5 et 10 %). Deux tiers des usages non agricoles peuvent être imputés aux jardiniers amateurs (5 000 t/an) et un tiers à l’entretien des voies de transports et des espaces verts (parcs, jardins publics, cimetières).

L’utilisation prolongée de polluants organiques persistants est à l’origine de pollutions diffuses qui peuvent toucher une grande partie du territoire. C’est le cas des pesticides organochlorés, comme le lindane (interdit en 1998) ou la chlordécone (interdit en 1993), qui ont surtout été utilisés comme insecticides en agriculture et dans les jardins (traitement des sols, des semences, du système foliaire), comme produits antiparasitaires ou pour protéger le bois. Toxiques et se dégradant difficilement, ces molécules s’accumulent dans les chaînes alimentaires. Les pesticides organochlorés se fixent aisément sur la matière organique du sol. Particulièrement volatiles, ils se déplacent en suspension dans l’air dès le traitement, ou sous forme de particules de sols contaminées emportées par l’érosion éolienne ou par volatilisation. Les pesticides redéposés lors de fortes pluies contaminent alors les cours d’eau, les espèces aquatiques et les sédiments, tandis que le lessivage des sols contaminés pollue les eaux souterraines.

Le lindane (gamma hexachlorocyclohexane - HCH) est un pesticide organochloré qui a été utilisé pendant plus de 50 ans. Cette molécule de synthèse est considérée comme polluant organique persistant (Protocole d’Aarhus, 1992), toxique pour l’homme et dangereux pour l’environnement. Globalement très peu mobile dans les sols, leur nature et leur degré d’humidité influent sur le déplacement du lindane dans l’air. Son temps de résidence moyen y est estimé à quelques mois. L’Organisation mondiale de la santé estime la demi-vie du lindane, c’est-à-dire la durée à l'issue de laquelle sa concentration initiale diminue de moitié, entre 40 et 70 jours dans les sols agricoles européens. La nature du sol, le climat et la profondeur d'enfouissement du lindane influent toutefois sur la durée nécessaire à sa dégradation dans le sol (jusqu’à plus de 40 ans).

Bien que l’interdiction du lindane pour les usages agricoles en France date de 1998, des résidus sont encore présents dans les sols de France métropolitaine. D’après les traitements des données du RMQS mesurées entre 2000 et 2009, les valeurs sont estimées entre 0,16 et 5 µg/kg de sol. Les valeurs les plus élevées (supérieures à 2 µg/kg de sol) sont localisées dans le quart nord-ouest de la France. Elles sont attribuées à un large usage du lindane comme insecticide dans les zones de culture intensive (Nord – Pas-de-Calais, Beauce). De même, l’usage du lindane comme antiparasitaire dans les zones d’élevage intensif de volailles et de porcins en Bretagne a contribué à enrichir les sols, par ailleurs riches en matière organique, retenant fortement le lindane épandu via les effluents d’élevage. A l’opposé, les valeurs les plus faibles sont observées dans les zones forestières (Auvergne, Limousin, Provence – Alpes Côte d’Azur) et plus particulièrement dans les Landes de Gascogne où les sols sableux, acides et pauvres en matière organique ont une faible capacité à séquestrer le lindane.       

Pour mieux comprendre

Environnement > Eau > Les pesticides dans les eaux

Environnement > Pollution de l'air > Les pesticides dans l'atmosphère

Voir aussi

  • http://www.anses.fr/ (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Anses)
    Rubrique > Accueil > Toutes les actualités > Pesticides et santé : un enjeu prioritaire pour l’Anses
    Rubrique > Accueil > Index de A à Z > Pesticides
  • http://www.gissol.fr/ (Groupement d’intérêt scientifique sol – Gis Sol)
    Rubrique > Les fiches du Gis Sol > Grands programmes du Gis Sol 2010 > Réseau de Mesures de la Qualité des Sols (RMQS) > POP RMQS
  • http://www.inrs.fr/ (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles - INRS)
    Rubrique > Accueil > Produits et services > Bases de données > doc > Lindane
  • http://eusoils.jrc.ec.europa.eu/ (European soil portal – Soil data and information systems)
    Rubrique > Soil Themes > Soil Contamination > IRENA indicators for Soil > IRENA 20 – Pesticide soil contamination
  • http://www.developpement-durable.gouv.fr/ (Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l'Energie - Medde)
    Rubrique > Accueil > Eau et Biodiversité > Eaux et milieux aquatiques > La lutte contre les pollutions > Les pesticides > Le ministère s’engage pour limiter l’usage des pesticides
    Rubrique > Accueil > Prévention des risques > Gestion des produits chimiques > Produits phytosanitaires > L’élimination des effluents phytosanitaires
  • http://www.observatoire-environnement.org/ (Observatoire Régional de l’Environnement Poitou-Charentes – ORE)
    Rubrique > Accueil du site > Approfondir sa connaissance > Les dossiers d’actualité > Les pesticides : quelques repères…
  • http://www.onema.fr/ (Office national de l’eau et des milieux aquatiques – Onema)
    Rubrique > Accueil > Thématiques > Préserver et évaluer la qualité de l’eau > Diviser par deux, en 10 ans la quantité de pesticides
    Rubrique > Accueil > Zoom sur le plan écophyto - 3 ans après son lancement, une nouvelle étape pour le plan Ecophyto

Mis à jour le 13/10/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/