Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de l’Environnement,
de l’Énergie et de la Mer

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Sol et sous-sol

Le sol

12 articles

L'érosion hydrique des sols

L’érosion est un des processus majeurs de la dégradation des sols, à l’origine d’une perte annuelle  estimée à 25 milliards de tonnes de sol à l’échelle mondiale. Ce phénomène naturel dû au vent, à la glace et surtout aux pluies, dégrade les couches superficielles des sols en déplaçant les matériaux les constituant. Lorsque le sol n’a plus la capacité d’absorber les pluies, l'excédent d’eau ruisselle à sa surface et emporte les particules de sols en générant des rigoles et des ravines. L’érosion est souvent renforcée par les modifications paysagères apportées par l’homme : intensification de l’agriculture, surpâturage, déforestation, cultures à faible recouvrement, artificialisation et imperméabilisation des surfaces.

La probabilité d’occurrence d’une érosion des sols, ou aléa d'érosion des sols, d’une intensité de type moyen à très fort, concerne environ un cinquième du territoire métropolitain. Les facteurs à l’origine de ces aléas élevés sont variables selon les zones concernées. Dans le nord de la France, les terres arables sont particulièrement vulnérables en raison d’un faible couvert végétal une partie de l’année. Dans le nord du Bassin parisien et le sud-ouest de la France, l'aléa d'érosion est lié à la forte sensibilité des sols à la formation d’une croûte colmatant la surface (battance) et à l’origine du ruissellement. Dans l'arc alpin et en Corse, les fortes pentes et l'agressivité des épisodes pluvieux expliquent l'aléa érosif élevé. Enfin, dans l'est de la Bretagne, l'érosion est liée à l'hétérogénéité des zones agricoles et à la forte agressivité des pluies.

 

Les pertes en terre inhérentes à l’érosion hydrique des sols sont estimées à 1,5 t/ha/an en moyenne en France, avec une forte hétérogénéité spatiale (jusqu’à 20 % du territoire affecté par des taux très élevés). Une perte de sol supérieure à 1 tonne/ha/an peut-être considérée comme irréversible sur une période de 50 à 100 ans. Les vignobles, et dans une moindre mesure les terres cultivées et les vergers, sont les plus affectés. Les zones limoneuses du Nord et les plaines cultivées de la vallée de la Garonne sont également fortement exposés aux pertes en terre. En effet, dans pratiquement la moitié des régions plus de 20 % de la surface est affectée par une érosion supérieure à 2 t/ha/an : les régions de grandes cultures intensives (Centre, Haute-Normandie, Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Picardie) et Midi-Pyrénées, ainsi que les régions d’élevage intensif de l’Ouest (Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire).

Les facteurs influençant l’érosion sont multiples. Certains sont liés à la nature même des sols (stabilité structurale), d'autres au relief ou au niveau de protection des sols induit par le couvert végétal lors des épisodes pluvieux. Enfin, certains facteurs sont climatiques. Ainsi, sur des sols battants, le ruissellement peut intervenir sur des pentes faibles (inférieures à 5 %) et lors d’épisodes pluvieux peu importants.

Sur les terres agricoles, l'érosion peut entraîner l'arrachement de plants ou de semis. Certaines pratiques culturales peuvent contribuer à limiter ces dégâts, comme l'implantation des cultures perpendiculairement à la pente, la conservation des haies ou encore les techniques culturales sans labour.

L’érosion peut parfois prendre des tournures catastrophiques en générant des coulées boueuses. Celles-ci sont recensées comme des catastrophes naturelles et leur fréquence constitue un bon indicateur d’une érosion chronique importante des sols. Les pouvoirs publics disposent de deux outils complémentaires pour limiter les dégâts potentiels dus aux coulées boueuses : les plans de préventions des risques (PPR) et les documents d'urbanisme (cartes communales, Plu, Scot, DTA).

La Commission européenne évalue à environ 17 % la surface du territoire européen affecté par l'érosion hydrique, soit 26 millions d’hectares. L’érosion éolienne ne concernerait qu’un million d’hectares. La perte en terre par érosion hydrique des sols est estimée en moyenne à 1,2 t/ha/an en Europe.
En moyenne, les pertes en terre par érosion hydrique sont estimées à 3,6 t/ha/an pour les terres cultivées et atteint jusqu’à 17 t/ha/an dans les vignobles. Les pays les plus touchés par l’érosion des sols sont la Slovaquie, le Danemark, la République Tchèque et l’Italie avec une moyenne supérieure ou égale à 2,3 t/ha/an, soit pratiquement le double de la moyenne européenne (1,2 t/ha/an). Les zones méditerranéennes sont caractérisées par des taux d’érosion plutôt faibles, en raison de l’effet protecteur des nombreux fragments rocheux dans ces sols. Malgré tout, l’érosion est particulièrement préjudiciable pour les sols méditerranéens souvent peu épais.

Définitions :

- Aléa d'érosion des sols :
probabilité d’occurrence d’une érosion d’une intensité donnée.
- Battance des sols :
sensibilité des sols à la formation d’une croûte superficielle à structure feuilletée, continue, consistante et colmatant la surface du sol.
- Erodibilité des sols :
sensibilité des sols à l’arrachement et au transport des particules le composant.
- Coulée boueuse :
mouvement en masse impliquant un écoulement rapide de débris (rochers, terre, végétaux, eau).
- Stabilité structurale des sols :
aptitude des sols à résister à la désagrégation sous l’effet de la pluie en particulier.

Pour mieux comprendre

Risques naturels > L'exposition aux risques naturels en France

Risques naturels > Les plans de prévention des risques naturels


Voir aussi...

    • www.alimentation-sante.org/ (Fonds français alimentation et santé)   Rubrique > Accueil > Documents > De la terre à la table > L’érosion des sols
    • http://www.areas.asso.fr/ (Association Régionale pour l’étude et l’amélioration des sols – Haute-Normandie)
      Rubrique > Bibliothèque > Les documents AREAS > Fiches érosion
    • eusoils.jrc.ec.europa.eu/ (European Soil Portal – Soil data and information systems, Joint research centre JRC)
      Rubrique > Soil Themes > Soil Erosion
    • http://www.gissol.fr/ (Groupement d’intérêt scientifique sur les sols)
      Rubrique > Programmes > IGCS > Applications > Aléa d’érosion des sols en région Languedoc-Roussillon (Méthode Inra-Ifen)
    • http://www.prim.net/ (Portail de la prévention des Risques Majeurs du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie)
      Rubrique > Ma commune face aux risques > consultation de l’application Gaspar (Gestion Assistée des Procédures Administratives relatives aux Risques naturels et technologiques) de la direction de la prévention des pollutions et des risques

      Mis à jour le 13/10/2014

      http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/