Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Déchets

Déchets des agents économiques

5 articles

Les déchets de la construction

Les déchets de la construction recouvrent les déchets issus du bâtiment, des travaux publics (BTP) : démolition, entretien, réhabilitation et constructions neuves. Le secteur économique de la construction est à l’origine de la production de 254 millions de tonnes (Mt) de déchets en 2008, selon la dernière enquête exhaustive menée sur le secteur (évaluées à 260 Mt en 2010 et 247 Mt en 2012 sur la base des données 2008).

Plus de 80 % sont produits dans le secteur des travaux publics, la plus grande partie des déchets résultant d’établissements de plus de 20 salariés. A contrario, les déchets du bâtiment (gros œuvre et second œuvre) sont produits pour près de la moitié dans des établissements de moins de 20 salariés.

Répartition des différents types de déchets gérés par chacun des secteurs de la construction en 2008

Note : le règlement statistique européen sur les déchets recense 253 millions de tonnes du fait d’une méthodologie de comptage différente en 2008

Les déchets inertes représentent près de 90 % des déchets de la construction, soit 239 Mt. Ce sont des déblais, terres et granulats non pollués…, qui ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique et qui ne sont pas dangereux pour la santé humaine ou l’environnement. Pour être comptabilisés en tant que déchets, ces déblais doivent quitter le chantier où ils ont été produits (définition relative au règlement statistique européen sur les déchets). On estime que les deux tiers de ces déchets sont recyclés : ils sont  réutilisés comme remblais, ou en granulats après concassage.

13 Mt de déchets non dangereux non inertes ont été produits en 2008. Près de la moitié de ces tonnages sont constitués de déchets en mélange. Le reste se compose pour la plus grande partie de déchets de plâtres, de bois (près de 1,8 Mt chacun) et de métaux (1,2 Mt) ferreux ou non ferreux.  

L’ensemble du secteur est également à l’origine de 2,5 Mt de déchets dangereux. Les terres et cailloux pollués représentent près d’un million de tonnes, et les enrobés et mélanges bitumineux 0,9 Mt. Les matériels professionnels mis en œuvre sont une source importante d’huiles hydrauliques usées (265 000 tonnes).

Méthodologie :
Le secteur de la construction est constitué de quatre sources de déchets : les travaux publics, la démolition, la réhabilitation et la construction neuve. L’enquête sur les déchets de la construction produite en 2008, réalisée par le SDES, est la première enquête exhaustive du genre. Elle a porté sur plus de 7 000 établissements du secteur, et garantit la qualité statistique des données qui en sont issues. La prochaine enquête portera sur l’année 2014.

Voir aussi

Mis à jour le 15/10/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/