Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Eau et assainissement

Gestion de l'eau potable et des eaux usées

10 articles

Assainissement : le traitement collectif des eaux usées

Les eaux usées domestiques collectées sont en grande partie assainies dans les stations de traitement des eaux usées (STEU) ou stations d'épuration (STEP). Les particules polluantes et les substances dissoutes dans l'eau y sont séparées de l'eau par des processus physiques, biologiques et chimiques. Les résidus qui résultent de ces processus sont des boues constituées essentiellement d'eau, de sels minéraux et de matières organiques, qui peuvent être en partie recyclées.

Les stations d'épuration sont au nombre d’environ 18 600 en 2008 et traitent une charge de pollution journalière de 75 millions d’équivalents-habitants (EH). La taille d’une station d’épuration (ou capacité nominale) correspond à la charge journalière en EH maximale que la station pourra traiter efficacement. En France, on compte de nombreuses stations de relativement petite taille : plus de 50% des stations ont une capacité théorique inférieure à 500 EH. A l'opposé, 6% des stations ont une capacité de plus de 10 000 EH et traitent à elles seules plus de 80% de la pollution produite.

Définition :
Equivalent-Habitant (EH)
 : unité de mesure permettant d'évaluer la capacité d'une station d'épuration, basée sur la quantité de pollution émise par personne et par jour. La directive européenne du 21 mai 1991 définit l'équivalent-habitant comme la charge organique biodégradable ayant une demande biochimique d'oxygène en cinq jours (DBO5) de 60 grammes d'oxygène par jour.

La quasi-totalité des stations d’épurations a été construite après 1970 et plus de la moitié après 1995. Le territoire national étant maintenant équipé, on constate un ralentissement des mises en service de nouvelles stations. Les derniers projets visent à respecter les règlements européens en matière de norme de rejet des stations.

En 2008, les stations d'épuration ont eu à traiter environ 7 milliards de m3 d'eaux usées (eaux usées domestiques et eaux pluviales).

Volume traité et nombre de stations d'épuration en fonction de la taille de la station en 2008

Volume traité et nombre de stations d'épuration en fonction de la taille de la station en 2008Note : * Volume traité : pollution entrant en station ; taille de la station : charge journalière maximale en EH que la station pourra traiter efficacement, ou capacité nominale.

Source : DEB, BDeru 2008.

On distingue trois niveaux de traitement pour les stations d'épuration :

  • les traitements primaires consistent uniquement à effectuer des opérations mécaniques (filtrage, décantation…) afin d'éliminer les matières en suspension et les huiles ; 
  • les traitements secondaires sont des traitements biologiques, qui consistent à mettre des micro-organismes en contact de l’eau usée, ou des traitements physico-chimiques avec l’ajout de réactifs, afin d'éliminer les matières en solution dans l'eau (matières organiques, substances minérales) ;
  • les traitements plus rigoureux permettent d’éliminer essentiellement l’azote et le phosphore.

A peine 3% des volumes traités ne reçoivent qu'un traitement primaire et plus de 75% un traitement plus rigoureux. Les rejets directs sans traitement représentent moins de 0,5 % des volumes traités.

Répartition des stations d'épuration par niveau de traitement et taille en 2008

Répartition des stations d'épuration par niveau de traitement et taille en 2008Note : * Taille de la station : charge journalière maximale en EH que la station pourra traiter efficacement, ou capacité nominale.

Source : DEB, BDeru 2008.

La conformité à la réglementation européenne d’une station est jugée au regard de son équipement (niveau de traitement) et de ses performances (concentrations en polluants des eaux rejetées et rendement de la station). La France s’est engagée à mettre en conformité d’ici la fin 2011 l’ensemble des stations  de traitement des eaux usées qui étaient non conformes à la réglementation européenne en 2006. Pour celles qui sont devenues non conformes en 2007 et 2008, il est imposé un délai de mise en conformité qui n'excède pas à ce jour la fin 2013.

Voir aussi...

Mis à jour le  6/04/2011

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/