Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Eau et assainissement

Gestion de l'eau potable et des eaux usées

10 articles

Assainissement : les boues d'épuration et leur traitement

Le traitement des eaux usées se traduit par la production de boues, qui peuvent à leur tour subir un traitement pour réduire leur nocivité, leurs nuisances olfactives et leur volume. Toutes les stations ne sont pas équipées d’une filière de traitement et d’élimination des boues : en France, 60% des stations disposaient de cette filière en 2008.

Les boues traitées contiennent des sels minéraux et des matières organiques. Plus d’un million de tonnes de boues ont été produites en 2008. Quatre destinations sont actuellement possibles pour ces boues :

     - l'épandage agricole (47% des boues), 
     - l'élaboration de compost utilisé comme amendement organique (26%), 
     - l'incinération (19%),
     - ou la mise en décharge (8%).

Les trois premières destinations (épandage, compostage, incinération) sont conformes à la réglementation nationale et européenne (directive ERU), qui prévoit la suppression progressive de la mise en décharge d'ici 2015.

Destinations des boues de stations d'épuration en 2008

Source : SOeS-SSP, Enquête Eau 2008 et DEB, BDeru 2008.

La gestion des boues est de la responsabilité de la collectivité. Il existe cependant des spécificités liées aux politiques régionales ou au type d'habitat (urbain, rural) :

     - Sauf quelques cas particuliers, notamment la petite couronne parisienne, l’épandage est la première destination des boues d'épuration évacuées par les stations d’épurations de la moitié Nord du pays. Cette règle est bien moins vérifiée dans la partie sud du pays (Aquitaine, Provence-Alpes- Côte d'Azur, Rhône Alpes et Corse notamment).

    - L'envoi des boues en compostage est davantage lié à une politique départementale (voire locale). C'est une destination prioritaire pour les boues évacuées par les stations d’épuration des départements comme la Gironde, l'Oise, l'Ardèche, le Vaucluse et la Haute-Corse.

    - Quelques départements éparpillés sur tout le territoire incinèrent une partie de leurs boues. Ce sont plutôt des départements à densité élevée (avec donc un nombre de stations de traitement des eaux usées de grande capacité plus important) qui sont concernés, tels que les départements des régions Alsace et Rhône Alpes, les départements de la petite couronne parisienne, le Nord, le Var et les Alpes-Maritimes.

    - La mise en décharge est peu utilisée. Elle est concentrée sur quelques départements, notamment dans la région Provence-Alpes- Côte d'Azur (excepté le Vaucluse), et quelques départements tels que la Loire et le Puy-de-Dôme. La mise en décharge est la destination première dans les Départements d'Outremer.


Les boues peuvent être traitées dans un autre département que celui de leur production. C'est en particulier le cas pour l'épandage.

Voir aussi...

Mis à jour le  6/04/2011

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/