Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Construction et bâtiments

Construction et bâtiments

8 articles

La consommation d’espace

Les activités de la construction modifient l’espace et le paysage. D’après la base de données cartographique CORINE Land Cover, en 2006, les surfaces artificielles représentent 5 % du territoire métropolitain et sont en progression de 3 % depuis 2000, principalement aux dépens des espaces naturels et des terres agricoles.

Les surfaces artificielles se composent des surfaces bâties (4,8 %), en hausse de 2,6 % depuis 2000 ; des infrastructures routières (0,1 %), en augmentation de 17 % depuis 2000 ; et des espaces modifiés mais non bâtis tels que les friches, chantiers, pelouses, espaces verts (0,2 %), en hausse de 5% depuis 2000. L'artificialisation est plus marquée sur le littoral, le long des grands axes de transports et à proximité des grandes agglomérations.

Les surfaces autorisées à la construction des secteurs résidentiels, tertiaires et des autres locaux (principalement agricoles et industriels), ont subi de très fortes variations annuelles, pouvant aller du simple au double sur la période 1990 - 2007. En 2007, 87,5 millions de m² ont été autorisés à la construction, soit une augmentation de 2,8 % par rapport à 2006. 67 % des surfaces artificielles autorisées depuis 1990 concernent le secteur résidentiel et tertiaire.

En 2007, 414 453 logements ont été autorisés à la construction ou à la rénovation, soit une surface de 44 millions de m², ce qui est quasiment identique à 2006. Le secteur tertiaire représentait 24 926 nouvelles autorisations de construction, pour une surface de 18 millions de m² (+7 % depuis 2006). Les autorisations des autres surfaces bâties atteignaient le nombre de 34 442, pour une surface de 25 millions de m², soit + 5% depuis 2006.

La taille moyenne des bâtiments autorisés à la construction a également beaucoup varié depuis 1990. Ces variations ont été particulièrement importantes pour le secteur tertiaire et les locaux agricoles et industriels. En 2007, la surface moyenne était de 726 m² pour les locaux agricoles et industriels, de 736 m² pour les bâtiments du tertiaire et de 106 m² pour les logements. Néanmoins, ces surfaces sont relativement stables depuis 2001.

Surface moyenne des logements et des locaux autorisés à la construction

En m2

Note :
* bâtiments industriels, stockage non agricole, stockage agricole, bâtiments agricoles hors stockage, parkings, ouvrages spéciaux.
Les autorisations de construction représentent l’ensemble des surfaces autorisées à la construction et ne correspondent pas à des surfaces au sol.

Source : SOeS (Sitadel), 2008.

CORINE Land Cover :

La base de données géographiques CORINE Land Cover est produite dans le cadre du programme européen de coordination de l’information sur l’environnement CORINE. Elle établit un inventaire biophysique de l’occupation des terres.
L’unité spatiale au sens de CORINE Land Cover est une zone dont la couverture peut être considérée comme homogène. La plus petite unité cartographiée est de 25 hectares. Celle-ci est trop importante pour quantifier la surface au sol des structures de petite taille. Les surfaces des axes de communication, comme les routes et les voies de chemins de fer, sont donc fortement minimisées par rapport à la réalité. Les changements d'occupation des sols intervenus entre 2000 et 2006 portent en revanche sur une superficie de 5 ha minimum.

Mis à jour le  1/07/2009

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/