Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Construction et bâtiments

Construction et bâtiments

8 articles

Les émissions de CO2 du secteur résidentiel-tertiaire

Les émissions de CO2 du secteur résidentiel-tertiaire ont globalement diminué de 19 % entre 1970 et 2006. Cette baisse des émissions correspond à la diminution du contenu carbone des énergies utilisées, essentiellement pour le chauffage et la production d’eau chaude.

Entre 1980 et 1990, les émissions de CO2 du secteur résidentiel-tertiaire ont diminué de 26 %, principalement en raison du développement du chauffage électrique qui a accompagné celui du parc électronucléaire. L'utilisation du gaz comme alternative au fuel a également contribué à abaisser les émissions de CO2 depuis 1980. En effet, à énergie fournie égale, la combustion du gaz rejette moins de CO2 que celle du pétrole.

Cependant, entre 1990 et 2006, les émissions de CO2 du secteur résidentiel-tertiaire ont augmenté de 10 %, pour atteindre 91,6 MtCO2. Cette hausse est concomitante à une augmentation de la consommation d'énergie du secteur résidentiel-tertiaire. En 2006, ce secteur est responsable de 23 % des émissions totales de CO2 en France, ce qui en fait la troisième source d’émission derrière les transports (34 %) et l’industrie manufacturière (24 %).

Émissions de CO2 du secteur résidentiel-tertiaire

En millions de tonnes

Note :
bilan du secteur hors émissions de CO2 des énergies renouvelables, en particulier issues de la biomasse.

Source : Citepa – Secten 2008.

Le chauffage est la principale source de consommation d’énergie des bâtiments (70 %), le type d'énergies utilisées pour le chauffage influe donc fortement sur les quantités de CO2 émises par les bâtiments. En 1990, celles-ci étaient principalement issues de la combustion du fuel (53 %) et dans une moindre mesure du gaz (36 %). En 2006, les émissions de CO2 sont majoritairement issues de la combustion du gaz (52 %) et du fuel pour 42 %. Les émissions liées aux combustibles solides ont diminué pour atteindre 3 % des émissions totales, contre 9 % en 1990.

Répartition des émissions de CO2 liées au chauffage par type de combustible



Note :
les émissions de CO2 induites par la production d’électricité consommée à des fins de chauffage ne sont pas incluses

Source : SOeS.

Toutes les mesures visant à améliorer la performance énergétique des bâtiments s’accompagnent d’une économie d’émissions de CO2 (isolation, conception bioclimatique, géothermie, pompes à chaleur).


Voir aussi...

  • www.citepa.org (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique) - Données officielles des inventaires d’émissions en France.

Mis à jour le  1/07/2009

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/