Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Ménages

Ménages et environnement

7 articles

La consommation d'énergie et les émissions de CO2 dans l’habitat

Entre 1999 et 2015, la consommation finale d’énergie du secteur résidentiel a diminué de 8 %. Après une période relativement stable, elle diminue progressivement depuis 2010 (- 5 % entre 2010 et 2015) pour atteindre une consommation totale de 472 TWh en 2015.

L’énergie consommée par les ménages est principalement destinée au chauffage (68 % de la consommation d’énergie du secteur résidentiel en 2015), dont l’usage connaît la plus forte baisse entre 1999 et 2015 (- 14 %). Le gaz naturel et le bois en sont les principales sources (respectivement 37 % et 29 % de la consommation d’énergie destinée au chauffage).
Sur la même période, la consommation finale d’énergie du secteur résidentiel dédiée à l’usage spécifique d’électricité (16 % de la consommation d’énergie en 2015) est en forte hausse (+ 34 %), principalement en raison de l’essor des technologies de l’information et de la communication. 

Graphe : Évolution de la consommation finale d'énergie du secteur résidentiel, par usage

En 2015, la consommation d’électricité du secteur résidentiel représente près du tiers de la consommation finale d’énergie. En 25 ans, elle a augmenté de 50 %. L’ensemble des usages est en augmentation sur cette période. Elle connaît une légère baisse depuis 2013.
En 2015, l’usage spécifique d’électricité représente la moitié de la consommation finale d’électricité. Il a progressé de plus de 80 % entre 1990 et 2015 pour atteindre 76 TWh. Le chauffage, deuxième poste de consommation d’électricité (46 TWh soit 30 %), est resté stable sur cette même période. Si les usages destinés à l’eau chaude sanitaire et à la cuisson restent moins importants (respectivement 14 % et 8 % de la consommation d’électricité en 2015), leur consommation a cependant fortement progressé (respectivement + 57 % et + 85 % entre 1990 et 2015).

Graphe : Évolution de la consommation finale d'électricité du secteur résidentiel, par usage

En 2013, l’énergie consommée dans les logements génère l’émission de 57 millions de tonnes de CO2, soit 16 % du total des émissions nationales. Entre 1999 et 2013, la consommation finale d’énergie du secteur résidentiel et les émissions de gaz à effet de serre ont diminué (respectivement - 6 % et - 4 %) tandis que le nombre de logements continue d’augmenter (+ 17 %). Ce découplage s’explique notamment par l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements (meilleure isolation thermique, plus grand rendement des chaudières…).

Graphe : Évolution de la consommation finale d'énergie dans le résidentiel et émissions de CO2

Article lié

Voir aussi...

Mis à jour le 11/07/2016

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/