Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Risques naturels et technologiques

Risques naturels

13 articles

Les tsunamis

Les tsunamis (du japonais : tsu, « port » et nami, « vague ») correspondent à une onde provoquée par le mouvement rapide d'un grand volume d'eau (océan ou mer). Les tsunamis sont généralement engendrés par des tremblements de terre sous-marins (de magnitude supérieure à 7) très peu profonds (profondeur inférieure à 50 km). L'intensité du tsunami, mesurée sur l’échelle Sieberg-Ambraseys allant de 1 (très légère) à 6 (désastreuse), dépend à la fois de la magnitude et de la profondeur du séisme. Un tsunami sera donc d’autant plus important qu’il est superficiel. Ce phénomène brutal, plus ou moins important suivant la hauteur et la vitesse des vagues de submersion, peut entraîner de nombreuses victimes et générer des dégâts considérables sur les habitations et les infrastructures sur le littoral.

Les Antilles et dans une moindre mesure Mayotte et La Réunion sont particulièrement exposées aux tsunamis. En effet, les Antilles, seuls territoires français soumis à un aléa sismique fort, se situent à la rencontre entre le plancher océanique Atlantique (plaques Nord Amérique et Sud Amérique) et la plaque Caraïbe. La lithosphère atlantique passe ainsi sous l’arc des petites Antilles (subduction) avec une vitesse de 2 cm/an, engendrant de puissants séismes et un volcanisme pouvant être à l’origine de tsunamis plus ou moins importants.

Les littoraux de la Guadeloupe et des îles qui en dépendent, ainsi que de l’est de la Martinique sont les plus exposés aux tsunamis. Dans ces secteurs, le nombre de personnes vivant à moins de 500 mètres de la mer est estimé à près de 100 000, soit 13 % de la population antillaise. Ils sont 70 000 sur les rivages guadeloupéens et 30 000 en Martinique.

Même si la Réunion et Mayotte ne sont pas soumises à une forte activité sismique (respectivement en aléa sismique modéré et faible), l’ensemble des côtes de Mayotte et environ un quart des côtes de la Réunion sont exposées aux tsunamis en cas de séismes survenant dans l’océan Indien, au large du Pakistan, de la Malaisie ou de l’Indonésie. Ainsi, lors du séisme de Sumatra (décembre 2004), des hauteurs de vague de 1 à 2 mètres au-dessus du niveau moyen des hautes marées ont provoqué des dégâts matériels atteignant plus d’un million d’euros sur l’île de la Réunion.


En métropole, les 68 tsunamis historiques recensés depuis 1500 (BRGM) rappellent que ce risque n’est pas seulement caractéristique de l’outre-mer. En effet, plusieurs séismes ont provoqué des vagues de submersion en Méditerranée, parmi lesquels le tsunami de 1812 dans le port de Marseille, d’intensité 4 (intensité forte : inondation du rivage). Les territoires les plus exposés aux tsunamis sur le littoral méditerranéen sont la Côte d’Azur entre Cannes et Nice, le littoral de la Ciotat à Toulon, la côte des Maures, la côte perpignanaise et une partie de la côte nord-ouest de la Corse, entre Calvi et Galéria. Par ailleurs, quatre tsunamis ont été recensés sur le littoral atlantique et celui de la Manche.


Des systèmes d’alerte aux tsunamis sont implantés dans les différents territoires exposés pour prévenir toute catastrophe et organiser la gestion des secours. Suite à la tempête Xynthia survenue en 2010, le dispositif de vigilance « vagues et submersion marine » a été renforcé. Il est désormais diffusé par Météo-France en collaboration avec le Service hydrographique et océanographique de la marine. Les cartes émises par les services de prévisions des crues et par le Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations sont également accessibles désormais depuis la carte de vigilance de Météo-France. Le Centre d’alerte aux tsunamis surveille les forts séismes et les tsunamis survenant en Méditerranée occidentale et dans l’Atlantique nord-est et alerte la sécurité civile en cas de risque de tsunami.

 

Pour mieux comprendre

Accueil > L'essentiel sur… > Environnement > Le sous-sol > La sismicité en métropole et en outre-mer

Accueil > L'essentiel sur… > Environnement > Le sous-sol > Le volcanisme en métropole et en outre-mer

Accueil > L'essentiel sur… > Environnement > Risques naturels et technologiques > Risques naturels > Les séismes

 

Voir aussi…

  • http://www.cea.fr/ (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives - CEA)
    Rubrique > Accueil > Jeunes > Médiathèque > Animations Flash > Climat-environnement > Le Tsunami
  • https://www.ccr.fr/ (Caisse centrale de réassurance - CCR)
    Rubrique > E-risk (Synthèse de principaux sinistres) > Généralités sur les périls > Tsunamis
  • http://www.developpement-durable.gouv.fr/ (ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie)
    Rubrique > Accueil du site > Prévention des risques > Risques naturels et ouvrages hydrauliques > Les différents types d’aléas > Le risque sismique > Le risque Tsunami
  • www.onml.fr (Observatoire national de la mer et du littoral - ONML)
    Rubrique > Publications > Référence « Environnement littoral et marin » > Chapitre VI - Les risques naturels et industriels sur le littoral
  • http://www.risques.gouv.fr/ (portail de la prévention des risques majeurs)
    Rubrique > Accueil > Agir en cas de Risques naturels > Tsunami
  • http://www.shom.fr/ (Service hydrographique national – Shom)
    Rubrique > Accueil > Les activités > Projets > Alerte aux tsunamis
  • http://www.tsunamis.fr/ (Histoire et caractéristiques des tsunamis observés en France et sur ses abords – BRGM)

 

 

Mis à jour le  9/12/2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/