Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Métiers de l'économie verte

Le marché du travail

4 articles

Les caractéristiques des demandeurs d'emploi concernant les métiers de l'économie verte en 2017

En 2015, les demandeurs d’emploi sont, en moyenne, 892 600 à être inscrits à Pôle Emploi en catégorie A, B ou C et à rechercher un métier de l’économie verte ; ils représentent 15,2 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi. Parmi eux, environ 41 200 recherchent un métier vert, à finalité environnementale, et 851 400 un métier potentiellement verdissant, dont le contenu a évolué ou nécessite d’évoluer pour intégrer les enjeux environnementaux.

Les métiers du bâtiment et des transports sont les plus recherchés
En 2017, près des deux tiers des demandeurs d’emploi positionnés sur un métier de l’économie verte recherchent un emploi dans le bâtiment (42 %), notamment dans la construction-rénovation, ou dans les transports (23 %), les métiers de la conduite étant les plus demandés (94 %). Ils sont par ailleurs 12% à rechercher un métier lié à l’entretien et la protection des espaces verts et naturels (88 % des offres de cette catégorie concernent d’ailleurs les métiers de l’entretien des espaces verts).

Graphe : répartition par catégorie des demandeurs d’emploi positionnés en 2017 sur les métiers de l’économie verte

Les demandeurs d’emploi de l’économie verte : essentiellement des hommes, peu « qualifiés »
Sur l’ensemble des demandeurs d’emploi, on observe autant de femmes que d’hommes. Les métiers de l’économie verte étant des métiers plus « masculins », les hommes représentent 86 % des demandeurs d’emploi recherchant ce type de métier.

Quelle que soit la catégorie de métier recherché (vert/verdissant/tous métiers confondus), la répartition par tranche d’âge est quasiment équivalente, hormis pour les demandeurs d’emploi positionnés sur un métier vert qui sont globalement un peu plus âgés : 29 % ont 50 ans ou plus (contre 25 % pour l’ensemble des métiers de l’économie verte) ; ils sont 24 % à avoir moins de 30 ans (contre 27 %).
Près de la moitié des demandeurs d’emploi recherchant un métier de l’économie verte disposent d’un niveau de formation égal au BEP/CAP (46 %) contre environ quatre sur dix (37 %) pour l’ensemble. Les métiers verts se distinguent par une forte proportion de demandeurs d’emploi n'ayant pas ou peu de diplôme (CEP, brevet des collèges, niveau 3e) : 34 % contre 17 % parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi. Cette catégorie est notamment surreprésentée parmi les demandeurs d’emploi à la recherche de métiers liés aux déchets, au nettoyage des espaces urbains et à l’entretien des espaces naturels.

 Graphe : Répartition par niveau de formation des demandeurs d’emploi positionnés sur les métiers de l’économie verte en 2017


La forte proportion de personnes peu « qualifiées » parmi les demandeurs d’emploi positionnés sur les métiers verts peut partiellement expliquer le fait que les chômeurs de très longue durée (24 mois ou plus) soient plus nombreux dans cette catégorie de métiers (29 % contre 23 % pour les métiers de l’économie verte). C’est notamment le cas des demandeurs d’emploi positionnés sur les métiers liés à l’entretien des espaces naturels. Plus globalement, les demandeurs d’emploi des métiers de l’économie verte sont majoritairement inscrits à Pôle emploi depuis 11 mois ou moins (57 %) ; 19 % sont considérés comme des chômeurs de longue durée (de 12 à 23 mois), 23 % sont au chômage depuis au moins deux ans.

Graphe : Répartition des demandeurs d’emploi positionnés sur les métiers de l’économie verte en 2017 selon leur ancienneté dans le chômage
 

 

 

Mis à jour le 30/05/2018

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/