Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de l’Environnement,
de l’Énergie et de la Mer

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Métiers de l'économie verte

Le marché du travail

3 articles

Le marché du travail des métiers de l'économie verte depuis 2010

Face aux difficultés observées sur l’ensemble du marché du travail entre 2010 et 2014, marquées notamment par une augmentation continue du nombre de demandeurs d’emploi (+ 6,3 % en moyenne chaque année) et une diminution des offres d’emploi enregistrées depuis 2011 (- 12 % en moyenne entre 2011 et 2013), les métiers de l’économie verte ne sont pas épargnés. Les métiers verts étaient cependant légèrement moins touchés. En 2014, la tendance à la baisse s’atténue pour l’ensemble des métiers comme pour les métiers de l’économie verte (environ - 4 %) mais le nombre d’offres portant sur les métiers verts accuse un recul 5 fois plus important.

Une augmentation relative du nombre de demandeurs d’emploi à la recherche d’un métier vert

En 2014, les demandeurs d’emploi sont, en moyenne, plus de 847 000 à être inscrits à Pôle emploi en catégories A, B ou C et à rechercher un métier de l’économie verte. Ils représentent 16 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi. Parmi eux, environ 37 000 recherchent un métier vert et plus de 810 000 un métier verdissant.

La hausse continue du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) depuis 2010 concerne également les DEFM de l’économie verte (+ 7,4 % en moyenne annuelle). Cependant, ceux recherchant un métier vert augmentent dans une moindre proportion : + 4,1 %.

Évolution du nombre de demandeurs d'emploi positionnés sur les métiers de l’économie verte entre 2010 et 2014

DFEM A, B ou C

2010

DFEM A, B ou C

2011

DFEM A, B ou C

2012

DFEM A, B ou C

2013

DFEM A, B ou C

2014

Métiers verts

31 362

31 750

33 079

35 417

36 866

Métiers verdissants

605 862

634 384

689 198

761 319

810 423

Métiers de l'économie verte

637 224

666 134

722 277

796 736

847 289

Ensemble des métiers

4 187 480

4 379 374

4 695 476

5 087 167

5 345 904

Part des métiers verts ou verdissants dans l'ensemble des métiers (en %)

15,2

15,2

15,4

15,7

15,8

Note : demandeurs d’emploi en fin de mois, catégories A, B ou C. Pour chaque année donnée, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois est comptabilisé en moyenne annuelle d'emploi en fin de mois des 13 mois compris entre décembre de l’année n-1 et décembre de l’année n.

Champ : France entière (hors Mayotte). Données brutes.
Sources : Dares ; Pôle emploi, données marché du travail. Traitements : Dares, 2015

En 2014, plus d’un demandeur d’emploi sur deux positionné sur un métier de l’économie verte recherche un emploi dans le bâtiment (44 %), notamment dans la construction-rénovation, ou dans les transports (22,5 %), en particulier dans les métiers de la conduite. Ils sont par ailleurs 12 % à rechercher un métier lié à l’entretien et la protection des espaces verts et naturels.

Une forte diminution des offres d’emploi sur les métiers verts en 2014

En 2014, les employeurs ont déposé près de 357 000 offres d’emploi auprès de Pôle emploi sur les métiers de l’économie verte, représentant 14 % de l’ensemble des offres. Précisément, près de 22 000 offres d’emploi ont été déposées sur des métiers verts, plus de 335 000 sur des métiers verdissants.
L’évolution des offres d’emploi sur les métiers de l’économie verte suit globalement celle de la conjoncture : suite à une hausse de 4,4 % en 2011 (+ 5,2 % pour l’ensemble des métiers), une diminution significative de ces offres est observée sur la période 2011-2013 : - 12 % en moyenne chaque année, comme pour l’ensemble des métiers. En 2014, la baisse du nombre d’offres d’emploi s’atténue, à la fois pour les métiers de l’économie verte mais aussi pour l’ensemble des métiers (- 4 % environ). En revanche, le nombre d’offres d’emploi sur les métiers verts accuse une diminution 5 fois plus importante.

Évolution du nombre d’offres d’emploi déposées sur les métiers de l’économie verte entre 2010 et 2014


OEE 2010

OEE 2011

OEE 2012

OEE 2013

OEE 2014

Métiers verts

29 790

30 278

30 042

27 224

21 731

Métiers verdissants

432 825

452 729

394 706

344 901

335 188

Métiers de l'économie verte

462 615

483 007

424 748

372 125

356 919

Ensemble des métiers

3 265 543

3 436 209

3 029 754

2 668 582

2 565 843

Part des métiers verts
ou verdissants dans l'ensemble des métiers (en %)

14,2

14,1

14,0

13,9

13,9

Note : le nombre d'offres d'emploi collectées est le cumul sur 12 mois des offres d'emploi collectées mensuellement. Les offres collectées mesurent des flux d'offres déposées.
Champ : France entière (hors Mayotte). Données brutes.
Sources : Dares ; Pôle emploi, données marché du travail. Traitements : Dares, 2015

Plus d’une offre d’emploi sur deux déposée en 2014 à Pôle emploi concerne les métiers liés au bâtiment (38 %) ou aux transports (22 %). Le domaine du tourisme et de l’animation représente près de 15 % des offres, celui de l’industrie-conception-maintenance-HSE, 12 %.

Méthodologie

Le périmètre des métiers de l’économie verte

Selon les travaux de l’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte (Onemev), le périmètre des métiers de l’économie verte est constitué de deux ensembles :

- les métiers verts : « métiers dont la finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser, corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement » (ex. : agent d’entretien des espaces naturels, garde forestier, technicien chargé de la police de l’eau…) ;

- les métiers verdissants : « métiers dont la finalité n’est pas environnementale, mais qui intègrent de nouvelles « briques de compétence » pour prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans le geste métier » (ex. : architecte, poseur en isolation thermique, responsable logistique, jardinier…).

Sur la base de ces définitions, l’Onemev a d’abord identifié ces métiers, à dire d’experts, à l’aide du répertoire opérationnel des métiers et des emplois (Rome) géré par Pôle emploi. De 2010 à 2014, la liste des métiers de l’économie verte distinguait 11 codes Rome verts et 47 verdissants dans le Rome V3. Depuis 2015, cette liste a évolué pour tenir compte des avis des représentants des branches professionnelles. Désormais, 10 codes Rome verts et 52 verdissants définissent les métiers de l’économie verte. Les données 2010 - 2014 relatives aux offres et demandes d’emploi ont ainsi été revues pour tenir compte de cette évolution.

Télécharger la liste de métiers verts et verdissants par catégorie

Le chiffrage des offres et demandes d’emploi

Les offres d’emploi considérées sont celles déposées par les employeurs auprès de Pôle emploi. Les offres comptabilisées ici correspondent à la somme des offres enregistrées sur les 12 mois de l’année de référence.

Les demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) correspondent aux personnes inscrites sur les listes de Pôle emploi en fin de mois. Pour l’analyse, le nombre de DEFM est comptabilisé en moyenne annuelle d'emploi en fin de mois des 13 mois compris entre décembre de l’année n-1 et décembre de l’année n. Les demandeurs d’emploi sont classés par catégories (A, B, C, D et E). Pour le suivi statistique, les catégories A, B et C ont ici été retenues. La catégorie A regroupe les demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi. Les catégories B et C représentent les demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte pour la catégorie B (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ou une activité réduite longue pour la catégorie C (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois).

Le calcul des offres d’emploi correspond à une logique de flux ; celui des demandeurs d’emploi à une logique de stock. Ces deux indicateurs ne sont pas directement comparables.

2010, un nouveau référentiel pour les offres et demandes d’emploi

Le Rome présente l’ensemble des métiers regroupés en 531 fiches, organisées par domaines professionnels (une centaine). Chaque code Rome comprend des appellations de métiers plus détaillées qui correspondent aux intitulés de métiers les plus représentatifs de l’emploi/métier et les plus couramment utilisés par les employeurs et/ou les demandeurs d’emploi (plus de 11 000 appellations sont recensées). Le Rome a un objectif opérationnel permettant aux demandeurs d’emplois de s’inscrire sur le métier qu’ils recherchent et aux entreprises de déposer des offres sur un même référentiel - métier auprès de Pôle emploi.

Depuis le 14 décembre 2009, Pôle emploi utilise le référentiel Rome dans sa troisième version (V3) pour définir et caractériser les offres et demandes d’emploi.

Le Rome V3 ne permet pas d’établir de comparaisons avec les années précédentes, métier par métier ; il n’existe pas de correspondance exacte entre les métiers du Rome V2 et ceux du Rome V3. Les données postérieures à 2009 concernant les offres et les demandes d’emploi ne portent donc plus sur les six métiers environnementaux anciennement référencés dans le Rome V2. La caractérisation du marché du travail des métiers environnementaux à partir de 2010 est celle des métiers de l’économie verte identifiés dans le Rome V3.

Les sources de données

Les données relatives aux offres et demandes d’emploi sont issues de la statistique mensuelle du marché du travail (STMT), Dares-Pôle emploi.

Avertissement

Le champ d’analyse des offres d’emploi portant sur les métiers de l’économie verte est restreint aux données de Pôle emploi. Il ne couvre pas de manière uniforme tous les secteurs d’activité, ni tous les niveaux de qualification. D’autres canaux sont également utilisés, et tous les recrutements ne font pas l’objet d’un dépôt d’offre (candidature spontanée, réseau personnel, professionnel…). Ceci peut induire une sous-estimation, plus ou moins importante mais difficile à estimer, du nombre d’offres d’emploi selon les catégories de métiers analysées.

De plus, le nombre d’offres et de demandes pris en compte concerne le code Rome dans sa totalité, sans distinguer la caractéristique des appellations le constituant (vertes, verdissantes ou faiblement impactées).

Voir aussi…

 

  • Pôle emploi
    Rubrique « Candidat » > « Les métiers et moi » > « Les métiers » > « Les emplois de l'économie verte ».

Mis à jour le 20/07/2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/