Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales

3 articles

Comparaisons internationales

Les données mobilisées dans cette partie proviennent de trois sources principales :
•    L’enquête annuelle d’initiative européenne sur les revenus et les conditions de vie (EU-SILC) pilotée par Eurostat,
•    Les données statistiques des comptes nationaux rassemblées dans la base de données de l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE),
•    Les données françaises sur les logements mis en chantier proviennent de la base de données Sit@del2 du SDES, qui recense les autorisations de permis et les mises en chantier. À compter des résultats 2015, de nouveaux indicateurs retracent les autorisations et les mises en chantier à la date réelle de l'évènement. Ces nouvelles séries améliorent le diagnostic conjoncturel produit à partir de la base Sit@del2, en corrigeant notamment les éventuels défauts de collecte.
Afin d’assurer au mieux la comparabilité des données produites par chaque pays, au niveau européen (SILC) ou mondial (comptes nationaux), l’élaboration des données est encadrée par des règles d’harmonisation.
Ainsi, le dispositif de l’enquête SILC, obligatoire pour les pays membres de l’Union européenne, fixe avec un grand degré de détail les thèmes à aborder dans le questionnaire. De même, le système de comptabilité nationale (SCN) fournit un cadre détaillé pour la production des statistiques des comptes nationaux ; il donne notamment des définitions précises des termes généralement utilisés dans le domaine de la comptabilité nationale.
Toutefois, une certaine latitude étant accordée aux pays pour adapter l’élaboration des statistiques à leurs spécificités ou pour le choix des méthodes, la comparabilité des statistiques entre les pays n’est pas entière et les comparaisons sont à interpréter avec précaution.

Définitions :
Les comptes nationaux adoptent les définitions suivantes :
•    La dépense de consommation finale en logement (dénommée ici « dépenses courantes ») comprend :
-    les loyers : ceux acquittés par les locataires et ceux dits imputés, c’est-à-dire les loyers que les propriétaires ou logés gratuits auraient à acquitter pour un bien comparable dans le parc locatif privé (ou social pour les logés gratuits du parc locatif social) s’ils étaient locataires à titre onéreux ;
-    les dépenses connexes liées à l’occupation du logement telles que les dépenses de consommation d’énergie et d’eau, ainsi que les charges (travaux d’entretien courant, charges locatives ainsi que les impôts et les taxes).
•    La FBCF ou formation brute de capital fixe est l'agrégat qui mesure en comptabilité nationale l'investissement (acquisitions moins cessions d’actifs issus d’un processus de production) en capital fixe des différents agents économiques résidents.

Pour mieux comprendre :

Mis à jour le 13.08.2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/