Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

Éco-activités

4 articles

Éco-activités

L'essentiel sur... l'environnement

 

Les éco-activités regroupent les activités qui produisent des biens ou services ayant pour finalité la protection de l’environnement ou la gestion des ressources. Elles sont exercées par des entreprises marchandes et par des administrations publiques. Les biens et services qu’elles produisent ou fournissent sont destinés à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les dommages environnementaux causés à l’eau, l’air et le sol et les problèmes relatifs aux déchets, aux bruits et aux écosystèmes. Elles couvrent ainsi de nombreux domaines.

 

                                                                Champs couverts par les éco-activités 

Protection de l’environnement

Protection de l’air et du climat

Activités participant à la lutte contre la pollution atmosphérique et la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre

Gestion des eaux usées

Activités visant à limiter ou prévenir la pollution des eaux de surfaces en collectant et traitant les eaux usées et en diminuant les quantités de polluants rejetées dans les eaux de surface 

Gestion des déchets

Activités visant à limiter ou prévenir la production de déchets et à neutraliser leurs effets négatifs sur l’environnement 

Gestion des déchets radioactifs

Activités visant à limiter ou prévenir la production de déchets radioactifs et à neutraliser leurs effets négatifs sur l’environnement

Réhabilitation des sols et des masses d’eau

Activités visant à limiter ou prévenir la pollution des sols et eaux, et contribuant à dépolluer et protéger les sols contre l’érosion et d’autres facteurs naturels. L’agriculture biologique entre dans ce champ.

Lutte contre le bruit

Activités visant à contrôler, limiter le bruit et les vibrations dans le transport et l’industrie 

Protection des paysages et de la biodiversité

Activités visant à protéger ou réhabiliter la faune et la flore

Gestion des ressources

Gestion durable des ressources en eau

Activités visant à diminuer les prélèvements en eau soit en limitant les fuites soit en utilisant d’autres ressources que l’eau quand c’est possible

Récupération

Activités de rechapage de pneu, de démantèlement d'épaves et de récupération de déchets triés 

Maîtrise de l’énergie

Activités visant à réduire le prélèvement d’énergies non renouvelables en limitant les pertes d’énergie et de chaleur 

Développement des énergies renouvelables

Activités diminuant les prélèvements de ressources fossiles à travers les énergies renouvelables (hydraulique, photovoltaïque, biomasse, éolien, solaire thermique, biogaz, pompes à chaleurs, géothermie, usine d’incinération des ordures ménagères…)

 

 

 

Le champ des éco-activités regroupe également des activités dites transversales qui comprennent les activités de « recherche et développement » dans les domaines environnementaux, l'ingénierie environnementale et les services généraux publics de l’environnement. Ces activités concernent à la fois la protection de l’environnement et la gestion des ressources.

 

En 2013,

- les éco-activités mobilisent 442 400 emplois en équivalent temps plein ;
- la production des éco-activités atteint 86,1 milliards d’euros (Md€), soit 2,3 % de la production française totale ;
- le montant de la valeur ajoutée générée par les éco-activités s’élève à 31,5 Md€, soit 1,5 % du produit intérieur brut ;
- la balance commerciale issue du domaine des éco-activités est excédentaire de l’ordre de 2,8 Md€.

 

 

Production, commerce extérieur et emploi dans les éco-activités en 2013

Les premières analyses des données disponibles sur les éco-activités mettent en évidence les tendances suivantes pour la période 2013-2014 :

- l'emploi dans les éco-activités progresse légèrement, son évolution étant du même ordre de grandeur que celle observée pour l'ensemble de l'économie (+ 0,3 %) ;

- la progression de 4 % du nombre d’exploitations engagées dans une démarche d'agriculture biologique favorise l'emploi dans ce secteur (source : agenceBio) ;

- l'emploi est en hausse dans le secteur de l'éolien avec le doublement de la puissance installée en 2014 par rapport à 2013 ;

- malgré la progression des puissances installées dans le photovoltaïque, l'emploi ne progresse pas dans ce secteur. Les investissements ont en effet davantage concerné de grosses installations ; la part des installations dans le résidentiel, davantage pourvoyeuses d’emploi, étant en baisse par rapport à 2013 (source : chiffres clé des énergies renouvelables-édition 2015) ;

- la vente de bois domestique est corrélée aux températures hivernales. Or, celles-ci ont été particulièrement douces en 2014, limitant d’autant l’activité et l’emploi pour cette filière ;

- les variations des effectifs des autres secteurs des éco-activités sont globalement stables.

Voir aussi

Mis à jour le 27.11.2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/