Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Formations environnementales et l'insertion professionnelle

Les formations initiales en environnement

5 articles

Les formations initiales en environnement

L'essentiel sur... l'environnement

La formation est un élément essentiel de la transition écologique. Face aux enjeux soulevés par la nécessité d’intégrer l’environnement dans tous les pans de l’économie, l’offre de formation initiale évolue pour répondre aux attentes induites par  l’apparition de nouveaux métiers mais également par l’évolution de ceux devant intégrer de nouvelles compétences.

Le champ de l’environnement occupe une part croissante dans l’appareil de formation initiale, tant sur le nombre de diplômes offerts que sur le nombre d’inscrits en formation. En 2008, l’environnement représentait 10 % de l’offre de formation initiale et 5 % des effectifs inscrits en dernière année d’une formation initiale. En 2014, il en représente respectivement 12 % et 7 %. Le nombre de jeunes désireux de s’orienter dans le champ de l’environnement a augmenté de 38 % sur les six années d’observation ; l’offre de formations environnementales s’est, quant à elle, enrichie de plus de 200 diplômes.

L’offre de formations environnementales se concentre principalement sur les domaines de la protection de la nature (31 %) ou de la prévention des pollutions (23 %) mais aussi sur les diplômes de l’enseignement supérieur à Bac +3.

Sur l’année scolaire 2014-2015, plus d’un millier de formations initiales en environnement sont comptabilisées ; près de 95 000 élèves et étudiants sont inscrits en dernière année de l’une de ces formations. Les formations liées à l’énergie (26 %) et les diplômes de niveau Bac (47 %) attirent le plus grand nombre de jeunes. Les femmes sont globalement peu représentées parmi les inscrits en formations environnementales. Seuls les domaines de formation relevant des sciences humaines et sociales et l’enseignement supérieur font exception en matière de parité hommes-femmes.

Au niveau régional, l’Île-de-France présente le plus grand nombre d’inscrits en environnement. C’est toutefois en Corse, en Guyane, en Bourgogne-Franche-Comté, à la Réunion, en Occitanie (ex Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées) et en Bretagne que les formations environnementales sont les plus représentées parmi l’ensemble des élèves et étudiants.

Mis à jour le 03.01.2017

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/