Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Industrie

Industrie et environnement

12 articles

Industrie et environnement

Les activités industrielles peuvent exercer des pressions et ont des impacts sur l’environnement. Elles peuvent également être source de risques pour le personnel et les populations avoisinantes.

Les impacts de l'industrie sur l'environnement peuvent être directs en raison de :
- la nature des activités intrinsèques aux sites de production, qu'il s'agisse de l’extraction et la transformation de matières premières (pollution des sols, de l’eau ou de l’atmosphère), des prélèvements d’eau douce, de la production de déchets et d’effluents (liquides ou gazeux), des nuisances locales (bruits, odeurs, poussières) ;
- des risques d’accidents.

Les impacts de l'industrie sur l'environnement sont indirects quand ils s’exercent en amont ou en aval de la production industrielle :
- en amont, par l’implication d’autres branches primaires (culture, élevage, extraction…) ou tertiaire (transport de marchandises…) ;
- en aval, par l’utilisation même de produits issus de l'industrie (automobiles, engrais, pesticides…).
L’industrie française peut également avoir un impact sur l’environnement au-delà des frontières lorsque l’ensemble du cycle de vie du produit ne se déroule pas uniquement sur le territoire français.
Les impacts sur l’environnement relèvent en partie de la responsabilité du producteur final qui possède les moyens d’agir sur ses propres performances environnementales mais aussi sur celles de ses sous-traitants.

Les installations industrielles, de par leurs activités, présentent certains risques. Lorsqu’elles sont susceptibles de créer des pollutions ou des nuisances, on parle de risque "chronique". Quand elles peuvent présenter un certain nombre de dangers, on parle de risque "accidentel".

Depuis 40 ans, le renforcement de la réglementation a permis une meilleure connaissance et une surveillance accrue des activités industrielles : loi relative aux installations classées pour la protection de l’environnement (1976), directive européenne sur la réduction intégrée des émissions industrielles (IPPC 1996, IED 2010), directive européenne sur la prévention des risques majeurs (Seveso 1982, 1996, 2015), protocole de Kyoto pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre (1997), introduction de la partie législative du Code de l’environnement (2000)…
 
Par ailleurs, le Code de l’environnement a introduit la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) qui classifie les différents risques chroniques et accidentels des installations suivant leurs éventuelles conséquences sur l’environnement.

Mis à jour le 22.07.2016

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/