Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Parc et statut d'occupation

Parc de logements

3 articles

Parc de logements

Chaque année, l’Insee estime le parc de logements, en partenariat avec le SDES. Cette estimation est le résultat d’un travail de synthèse et d’arbitrage à partir de multiples sources telles que les recensements de la population, la taxe d’habitation (TH), le répertoire d’immeubles localisés (RIL), la base des permis de construire (Sitadel), les enquêtes logement.
Le parc de logements est constitué de logements ordinaires, par opposition aux locaux d’hébergement collectif offrant des services spécifiques (résidences pour personnes âgées, pour étudiants, de tourisme, à vocation sociale, pour personnes handicapées…).
Parmi les logements ordinaires, on distingue plusieurs types de résidences, selon leur degré d’occupation. Ainsi, les logements ordinaires peuvent être vacants, c’est-à-dire inoccupés (qu’ils soient disponibles ou non à la vente ou à la location), ou au contraire occupés. On considère comme habituels, des logements occupés au moins un mois dans l’année. Parmi ceux-ci, on distingue la résidence principale, la résidence secondaire et la résidence occasionnelle. La résidence principale est occupée par au moins un de ses occupants à titre principal. La résidence secondaire est utilisée pour les week-ends, les loisirs ou les vacances. Enfin, le logement occasionnel est utilisé une partie seulement de l’année, en général pour des raisons professionnelles ou des raisons d’études. La difficulté, parfois, à distinguer clairement une résidence secondaire d’un logement occasionnel amène à comptabiliser les deux catégories ensemble.
Parmi les ménages, ensembles de personnes qui partagent la même résidence principale, on distingue ceux qui en sont propriétaires, accédants à la propriété ou non (propriétaires occupants), et ceux qui la louent (locataires).
Le logement individuel et le logement collectif se distinguent par le nombre de logements compris dans la même construction : un seul logement pour le premier (maison) ; au moins deux logements pour le second (appartements en immeuble collectif).
Les locaux d’hébergement sont des structures collectives qui, contrairement aux logements ordinaires, offrent à leurs occupants, en plus du service de logement à titre principal, l’accès à des services collectifs ou l’hébergement médicalisé avec assistance permanente pour effectuer les gestes quotidiens. Ces structures accueillent des personnes âgées, des adultes handicapés, des travailleurs migrants, des jeunes travailleurs, des étudiants ou des personnes en difficulté. Les occupants (ou l’aide sociale à leur place) acquittent une redevance globale qui inclut une partie indissociable de coûts associés au service de logement.

Pour mieux comprendre :

Mis à jour le 04.08.2015

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/