Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

L'essentiel sur…

> Retour accueil de la rubrique

Paysages

Les paysages

5 articles

Les paysages

L'essentiel sur... l'environnement

Les premières mesures de protection des paysages en France ont été instaurées par la loi relative à la protection des monuments naturels et des sites du 21 avril 1906, modifiée par la loi du 2 mai 1930 instituant les sites classés et inscrits.

La politique paysagère française s’est ensuite structurée autour de la loi sur la protection et la mise en valeur des paysages du 8 janvier 1993 et de la Convention européenne du paysage adoptée à Florence le 20 octobre 2000. Premier traité international dédié au paysage inscrit dans le cadre du Conseil de l’Europe, la Convention européenne du paysage est entrée en vigueur en France le 1er juillet 2006. Elle définit le paysage comme « une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ».

Par la suite, la circulaire du ministre de l’Environnement en date du 1er mars 2007, consacrée à la mise en œuvre de cette convention, a précisé la politique nationale des paysages. Ayant pour objectif général de « préserver durablement la diversité des paysages français », elle se structure autour de 4 axes :

-    identification et qualification des paysages ;

-    définition des objectifs de qualité paysagère ;

-    intégration du paysage dans les politiques sectorielles ; 

-    information et sensibilisation du public.


Les paysages font partie du patrimoine commun de la nation. Leur protection, leur mise en valeur, leur restauration, leur remise en état et leur gestion sont d'intérêt général (article L.110-1 du code de l’environnement). Ils sont une composante essentielle du cadre de vie des populations. La gestion des paysages ne se limite donc pas aux sites protégés ou emblématiques du territoire. En effet, les types de paysages sont diversifiés (péri)urbains, ruraux ou naturels, remarquables ou ordinaires, préservés ou dégradés.

Plusieurs dispositifs existent :

-    les outils de connaissance : atlas de paysages, observatoires photographiques du paysage, etc,

-    les mesures de protection réglementaires : sites classés et inscrits, directives de protection et de mise en valeur des paysages, aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP), etc,

-    les outils de gestion : plans et chartes de paysages, etc,

-    les labels : inscription sur la Liste du patrimoine mondial, Grand site de France, etc,  

-    les programmes de recherche,

-    mais aussi la prise en compte du paysage dans les politiques sectorielles (urbanisme, transports, énergies renouvelables,…). 

Si beaucoup de travaux et données sur les paysages sont disponibles en régions ou à des échelles territoriales plus fines, peu de données sont exploitables au niveau national sous l’angle statistique.

Mis à jour le 17.06.2014

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/