Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Le point sur

Plus de 60% des boues d'épuration municipales ont été épandues en 1999 sur 2% des sols agricoles

n° 63 - Février 2001

Les boues produites en France par les stations d'épuration des eaux usées municipales ont représenté 850 000 tonnes de matière sèche en 1999 et devraient atteindre 1,3 million de tonnes en 2005.
Leur épandage en agriculture comme matières fertilisantes constitue leur principal mode de valorisation. En France, un peu plus de 60% de ces boues ont été épandues en 1999 sur environ 2% de la surface agricole utile. Dans l'Union européenne, ce mode d'élimination apparaît comme la solution la plus viable à long terme.

Mais, si les boues offrent des qualités fertilisantes, elles n'en demeurent pas moins des déchets sur le plan juridique. Leur épandage implique donc des précautions réglementaires qui tiennent compte de la composition des boues et des propriétés physico-chimiques des sols.

La France dispose d'un potentiel important de sols aptes à l'épandage, mais il est inégalement réparti.
Si, pour garantir l'innocuité des épandages de boues, la France s'est dotée d'un dispositif réglementaire qui va au-delà des normes européennes, il faut aussi que les moyens d'observation de l'état des sols soient accrus.

Télécharger la publication au format PDF (taille : 203 Ko)

Voir aussi...

Mis à jour le 01/02/2001

> Retour liste des publications

Rechercher une publication

Espace documentaire

Retrouver ici les publications antérieures à 2000

Accéder aux archives

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/